Biographie arthur rimaud

367 mots 2 pages
Arthur RIMBAUD

Né : Charleville (dans les Ardennes) 20 octobre 1854.
Mort : Marseille 10 novembre 1891

SA VIE :

Famille :
-Mère, Vitalie Cuif, fille d’une famille paysanne des Ardennes se fait passer pour veuve après le départ de son mari
-Deux sœurs, Vitalie ( né en 1858) et Isabelle (né en 1860)
-Un frère aîné : Frédéric (nom de son père)

-Elève buillant, remporte de nombreux prix de littérature dès son adolescence

-Georges Izambard, vient enseigner dans le lycée d’Arthur l’enseignant l’initiera à cet art. En mai, Arthur adresse quelques-uns de ses poèmes à Théodore de Banville, afin d’être publié dans le Parnassien contemporain.

-En août, la France entre en guerre contre la Prusse. Arthur, alors âgé de 16 ans, fait sa première fugue à Paris. C’est Georges Izambard qui le fera sortir de prison. Cette fugue sera suivie de plusieurs autres.

-Verlaine, à qui Rimbaud a envoyé ses écrits, est touché par les vers du jeune homme et l’invite à Paris. Rimbaud s’y rend aussitôt. S’en suivront deux années d’errance et de vagabondage. Ils vivront à Paris chez Verlaine (lui-même étant marié et vivant en ménage) et mèneront une vie de bohème en fréquentant les bars du quartier Latin. Puis, les deux amants passeront par Bruxelles et Londres. Leur liaison s’achèvera violemment. Le 8 juillet 1873, Verlaine et Rimbaud se disputent et décident de se séparer. Verlaine, en état d’ébriété, tire sur Rimbaud et le blesse. Verlaine sera condamné par la justice belge à deux ans de prison.

-Celui que Verlaine avait surnommé « l’homme aux semelles de vent » poursuivit seul ses voyages. Il écrit Illuminations. Mais à dix-neuf ans, il choisit d’abandonner la poésie. Il enchaîne les destinations : Hollande, Suisse, Allemagne, Italie, Chypre… En 1880, il devient gérant d'un comptoir commercial en Abyssinie. En 1886-87, il se lance dans le trafic d’armes dans l’espoir de devenir riche. L’affaire se révèlera un désastre. En 1891, il souffre de douleurs au genou et

en relation

  • Laliou
    2185 mots | 9 pages
  • Guide de l'éditeur
    75341 mots | 302 pages