Biographie de buffon

1896 mots 8 pages
Son père se nomme Benjamin Leclerc, président du grenier à sel de Montbard, et sa mère Anne-Christine Marlin. Ils sont mariés depuis un an lorsque Georges-Louis vient au monde. Il se prénomme Georges en l’honneur de son parrain et grand-oncle Georges-Louis Blaisot (mort en 1714), collecteur des impôts du duc de Savoie, et Louis en l’honneur de son grand-père, Louis Leclerc, procureur du roi et juge prévôt. La famille habite près de la porte de la Boucherie qui commande l’une des portes de Montbard, sur la route de Châtillon et de Dijon. La famille s’agrandit, naissent ainsi Jean-Marc en 1708, Jeanne en 1710, Anne-Madeleine en 1711 et Claude-Benjamin en 1712.

Son père héritant, en 1717, de la fortune accumulée par Georges-Louis Blaisot, achète les propriétés de la seigneurie de Buffon, située à six kilomètres de Montbard, à Jean Bouhier, président du parlement de Bourgogne et lettré notoire. Benjamin Leclerc acquiert également une charge de commissaire général des maréchaussées qu’il revend trois ans plus tard pour une charge de conseiller au parlement de Dijon. La famille déménage alors à Dijon.

Après des études au collège des jésuites de Dijon, Buffon étudie le droit et obtient sa licence en 1726. Préférant les sciences, et au grand mécontentement de sa famille, il part étudier les mathématiques et la botanique à Angers en 1728. Là, il se plonge dans les mathématiques, lit Newton, suit des cours de médecine, mais, ayant tué en duel un jeune officier croate, il se voit contraint de quitter l’université. Il se réfugie à Dijon ou à Nantes, où il rencontre le duc de Kingston, jeune aristocrate anglais qui parcourt l’Europe avec son précepteur Nataniel Hickman, et avec lequel il se lie d’amitié. Il décide de les suivre dans leur périple, qui les mène à La Rochelle, Bordeaux, Toulouse, Béziers, Montpellier, puis en Italie, par Turin, Milan, Gênes, Florence, Rome. Il ne s’intéresse guère aux monuments et sa correspondance ne parle que de ripailles et de fêtes,

en relation

  • Est’ il nécessaire de connaître la biographie ou l’autobiographie d’un écrivain pour comprendre et aimer son œuvre
    1559 mots | 7 pages
  • Les lumières
    2186 mots | 9 pages
  • Biographes darwin
    840 mots | 4 pages
  • Dissertation autoboigraphie
    1347 mots | 6 pages
  • Analyse d'image Doisneau
    348 mots | 2 pages
  • Devoir maison diderot
    320 mots | 2 pages
  • Honoré de Balzac
    359 mots | 2 pages
  • Jean de la harpe
    465 mots | 2 pages
  • Le siècle des lumières
    2326 mots | 10 pages
  • La guerre de Marcel gromaire
    510 mots | 3 pages