Biographie de cindy sherman

546 mots 3 pages
Cindy Sherman a à peine 25 ans qu'elle est déjà reconnue dans le monde élitiste de la photographie. Elle affectionne tout particulièrement les compositions incongrues et ambiguës, si bien que son œuvre s'en trouve volontairement ouverte à toute interprétation. A travers ses nombreuses séries d'images (le plus souvent des autoportraits), elle soulève d'importantes questions sur le rôle et la représentation de la femme dans la société.
Elle naît en 1954 dans une banlieue new-yorkaise, et sa famille déménage peu de temps après à Huntington (Long Island). Contrairement à grand nombre d'artistes photographes, le climat familial n'inspire pas sa vocation : elle feuillette parfois l'unique livre d'art de la bibliothèque parentale, présentant les 101 plus beaux tableaux du XXe siècle...
Néanmoins, elle décide d'entreprendre des études artistiques à l'Université de l'état de New York, à Buffalo. Elle est très vite frustrée par la peinture : « …il n'y avait rien à dire de plus. Je me contentais de copier méticuleusement d'autres œuvres, et j'ai réalisé qu'il aurait alors suffi d'utiliser un appareil photo et de me consacrer à d'autres idées » (« …there was nothing more to say. I was meticulously copying other art and then I realized I could just use a camera and put my time into an idea instead »).
Elle se tourne alors vers la photographie, et crée avec d'autres artistes (Robert Longo et Charles Clough) un espace d'exposition indépendant : Hallwalls. Diplômée en 1976, elle s'installe à Manhattan et commence quelques autoportraits.
Dans sa série en noir et blanc Untitled Film Stills, aujourd'hui incontournable, elle revêt différents costumes et joue sur les « clichés » d'une blonde : starlette pulpeuse ou consentante femme d'intérieur, elle s'inspire des medias et de la pop culture et scénarise des vies de poupées, vulnérables et grimaçantes.
Au début des années 80, elle continue d'explorer ces glissements d'identité, en couleur cette fois (Rear-Screen Projections,

en relation

  • Le personnage dans le théâtre élisabethains
    6592 mots | 27 pages
  • ALAIN
    894 mots | 4 pages
  • Chloé
    429 mots | 2 pages
  • DOUIossier Pedagogique Qui Suis Je
    3459 mots | 14 pages
  • La fille à la fleur
    2219 mots | 9 pages
  • Norman rockwell
    8892 mots | 36 pages
  • Mythologie
    3156 mots | 13 pages
  • city life
    29626 mots | 119 pages
  • American Psycho
    158205 mots | 633 pages
  • Societes secretes 1
    108440 mots | 434 pages