Biographie de martin heidegger

281 mots 2 pages
né le 26 septembre 1889 et mort le 26 mai 1976, est un philosophe allemand. D'abord disciple d'Edmund Husserl et de la phénoménologie, il s'achemine rapidement vers la question de l'être ou ontologie. Après ce qu'il appelle lui-même le « tournant » de sa pensée (années 1930), il s'intéresse tout particulièrement aux présocratiques et développe les bases de ce qui deviendra, avec Gadamer, l'herméneutique.

Martin Heidegger est né à Messkirch (Allemagne) le 26 septembre 1889. Élevé dans un milieu très catholique (son père est sacristain), Heidegger fait des études secondaires au Lycée jésuite de Constance, ensuite de Fribourg. Puis, à l'Université de Fribourg-en-Brisgau, il suit un enseignement soutenu en théologie, des cours de philosophie, mais aussi de mathématiques et de sciences. Il se destine, sans conviction, à la prêtrise avant d'abandonner la religion. Il dira plus tard que celle-ci est radicalement incompatible avec la philosophie1.

Le 31 juillet 1915, il est habilité à enseigner, comme chargé de cours, après avoir présenté sa thèse La doctrine des catégories et de la signification chez Duns Scot. Après la Première Guerre mondiale, il devient l'assistant personnel de Husserl, avec qui il partage les réflexions et les recherches sur la phénoménologie. En 1923, il est nommé professeur non titulaire à l'Université de Marbourg. L'année suivante, il fait la connaissance de Hannah Arendt, une élève avec qui il a une liaison clandestine, à laquelle le départ de celle-ci pour Fribourg mettra un terme.

Marié le 21 mars 1917 avec Elfride Petri, il est père de deux fils : Jörg et Hermann. Il meurt le 26 mai 1976 à

en relation

  • Exposé sur chuck palahniuk
    744 mots | 3 pages
  • Aristote
    972 mots | 4 pages
  • CRISE DE L42DUCATION
    3045 mots | 13 pages
  • etre et le temps
    12478 mots | 50 pages
  • Aristote
    272 mots | 2 pages
  • Jean-Paul Sartre
    262 mots | 2 pages
  • rationalité
    523 mots | 3 pages
  • Doute
    5319 mots | 22 pages
  • Fiche aristote
    1034 mots | 5 pages
  • Parmenide
    749 mots | 3 pages