Biographie de pedro almodόvar

596 mots 3 pages
Pedro Almodόvar Caballero naît le 25 septembre 1951 à Calzada de Calatrava dans la Mancha. Il grandit dans une famille modeste, à l’âge de 8 ans ses parents déménagent en Extremadura, il y reçoit une éducation religieuse par des moines Franciscain, ce qui ne l’empêchera pas de se détourner de la religion chrétienne. Durant cette période commence à se développer son goût pour le cinéma, fréquenter les salles obscures devient pour lui une quasi obsession et à l’âge de 16 ans il décide de partir s’installer seul à Madrid, ville qui représente à l’époque (malgré la dictature) la culture et la liberté. Son but est d’y étudier le cinéma, ce qui va s’avérer impossible car Franco viens alors de fermer l’Ecole officielle du film. Il enchaîne alors les petits boulots et finit par travailler à la Compagnie nationale du téléphone grâce à laquelle il s’achètera sa première caméra : une super 8. Durant cette période il côtoie la classe moyenne espagnole de près, ce qui lui servira d’inspiration pour ses futurs films. Avant de débuter sa carrière cinématographique il publie des nouvelles dans des revue « underground », réalise des romans-photos, fait partit d’un groupe de punk-rock « Almodόvar y Mc Namara » et d’une troupe théâtrale amateur « los Goliardos ». Son premier long métrage « Pepi, Luci, Bom, et autres filles du quartier » sort en 1980, il est remarqué dans les milieux « underground » mais critiqué par le métier qui lui reproche une certaine vulgarité. Il enchaînera avec « Le labyrinthe des passions » en 1982, « Dans les ténèbres » en 1983, « Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça ? » en 1984, « Matador » en 1985/1986, « La loi du désir » en 1986, mais il ne connait vraiment le succès qu’en 1988 avec « Femmes au bord de la crise de nerfs » grâce auquel il obtient 5 Goyas. Il est alors véritablement reconnu par la profession. Il poursuit la réalisation avec « Attache-moi ! » (1989), « Talons aiguilles » en 1991, film constituant un véritable tournant dans sa carrière

en relation