Biographie robert françois damiens

1295 mots 6 pages
Robert François Damiens, né le 9 janvier 1715 à La Thieuloye, près d'Arras (Pas-de-Calais) et mort le 28 mars 1757 à Paris, est célèbre pour avoir tenté d'assassiner le roi Louis XV et pour être la dernière personne à avoir été écartelée légalement en France, sous l'Ancien Régime.

Contrairement à ce qu'affirma Voltaire, il ne fut jamais soldat mais servit un militaire qu'il suivit en Allemagne lors du siège de Philisbourg en 1734. Traumatisé par l'expérience, il devint valet à Louis-le-Grand, le collège de Jésuites à Paris, qu'il dut quitter pour s'être marié, la règle imposant aux valets d'être célibataires. Il servit comme domestique chez de nombreux conseillers du Parlement de Paris, dont certains parmi les plus virulents contre le roi.
Damiens était grand, mince et brun. Il avait un nez en bec d'aigle et tout le monde le trouvait beau. Il forma avec sa femme et sa fille une famille unie et dut lutter, au fil de ses emplois, pour ne pas trop s'éloigner d'elles. Il passait beaucoup de temps au Palais de justice, s'enquérant des nouvelles et faisant le coursier pour tel ou tel magistrat. En ces temps de conflit entre le Parlement et le roi, Damiens vécut au cœur de l'opposition parlementaire, et on en conclut, légèrement, que là était la raison de son geste.

Le mercredi 5 janvier 1757, alors que la Cour était à Trianon, Louis XV rendit visite à sa fille, Madame Victoire, qui était restée alitée au château. Alors qu'il allait regagner son carrosse, Damiens fendit la haie des gardes, le chapeau sur la tête, frappa le roi et recula par la trouée qu'il avait pratiquée. Louis XV crut d'abord à un coup de poing, puis trouva son côté ensanglanté. Les gardes saisirent alors Damiens et le roi cria alors « Qu'on l'arrête et qu'on ne le tue pas ! ». Le roi retourna à sa chambre et demanda les derniers sacrements.
L'arme du crime était un canif à deux lames, trouvé dans la poche de Damiens. Celle qui avait frappé le roi mesurait 8,1 cm. La blessure, située du côté

en relation

  • François l'embrouille
    730 mots | 3 pages
  • Les quatuors ! hafsa, mam's, boulbi et shad !
    1904 mots | 8 pages
  • Mitterrand
    1526 mots | 7 pages
  • Intelligence économique
    2280 mots | 10 pages
  • Les pratiques dans l'intelligence économique
    2188 mots | 9 pages
  • jjuDQSVFSdqf
    3020 mots | 13 pages
  • Fiche de lecture
    2922 mots | 12 pages
  • Armée française
    4235 mots | 17 pages
  • azrgf ggh th
    5678 mots | 23 pages
  • L'encyclopédie
    1538 mots | 7 pages