Biographie d'emile zola

481 mots 2 pages
BIOGRAPHIE D'EMILE ZOLA

Émile ZOLA, né le 2 Avril 1840 à Paris, passe son enfance à Aix-en-Provence où son père, ingénieur, dirige le creusement d'un canal.
Le jeune Émile n'a que sept ans quand son père meurt, laissant derrière lui une multitude de dettes à son fils et à sa jeune femme.
Au collège d'Aix-en-Provence, qu'il quitte à la troisième, il se lie d'amitié avec son camarade Paul CEZANNE, futur peintre à succès. Il doit malheureusement quitter la Provence pour Paris où il doit rejoindre sa mère.

ZOLA cumule deux échecs au Baccalauréat, puis se consacre à la littérature.
Il mène ensuite une vie de bohème durant deux années.
Au début de 1862, il trouve un modeste emploi à la Librairie HACHETTE et est vite promu au poste de chef de la publicité.
Plus tard, sur le conseil de Louis HACHETTE, il abandonne la poésie, mais pas la prose.

Son premier livre, Contes à Ninon (1864) est très sentimental.
Puis il écrit La Confession de Claude (1865) et Le Vœu d'une Morte (1866).
ZOLA essaye ensuite le théâtre, mais ses pièces sont sans succès.

Il est tout de même plus heureux dans le journalisme: sa personnalité se dégage, surtout lorsqu'il s'agit de prendre parti ou de critiquer.
En 1866, il prend la défense de son ami MANET dans le journal L'événement, ce qui fait scandale.
Émile ZOLA réunit ensuite ses articles publiés dans un journal de Lyon en un volume au titre provocateur: Mes Haines.

A la fin de 1866, ZOLA confie aux GONCOURT un de ses projets: un roman en dix volumes, Rougon-Macquart, qui serait l'histoire d'une famille.
Il l'ignore encore, mais ce roman sera l'un de ses plus grands chefs-d'œuvres d'une série qui en compte pourtant beaucoup.
En quelques dizaines d'années, ce poète idéaliste deviendra le maître du naturalisme.

1898 est une année importante dans sa vie. En effet, ZOLA est indigné lorsqu'il apprend que le capitaine DREYFUS est condamné pour un acte qu'il n'a pas commis.
Il écrit alors plusieurs articles à ce

en relation