Biogrqphie de jean luc aubert

342 mots 2 pages
Cet article est une ébauche concernant un juriste.
Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Jean-Luc Aubert
Données clés Naissance 22 mars 1939
Décès 23 janvier 2008 (à 68 ans)
Nationalité Française
Profession Juriste

modifier Consultez la documentation du modèle

Jean-Luc Aubert, né le 22 mars 1939 et mort le 23 janvier 20081, est un juriste français, sociologue juridique, agrégé des facultés de droit, et ancien professeur émérite de l'université Paris 1. Il a été nommé à la Cour de cassation française par le tour extérieur, en raison de ses compétences. Il a été conseiller scientifique et directeur de collection aux éditions Dalloz et Armand Colin.

Il s'est investi dans le droit des obligations, et particulièrement dans le droit des contrats. Sa thèse, Notion et rôle de l'offre et de l'acceptation dans la formation du contrat (1970)2, a contribué à la systématisation de l'offre et de l'acceptation.

Jean-Luc Aubert a été nommé à Paris 1 en 1985, où il a notamment créé et dirigé le DESS de droit immobilier (1985-1992) et le DEA de droit du patrimoine privé (1992-1994).

Il a été membre du conseil d'administration de l'Institut des assurances de Paris.

Il est resté à Paris 1 jusqu'en 1994, où il a été nommé conseiller à la Cour de cassation3 (affecté à la première chambre civile).

Le 17 décembre 1997, il justifie une décision de la Cour de cassation, qui refuse le transfert d'un bail locatif au compagnon d'un homme mort du sida, en écrivant les phrases suivantes : « Impropre à assurer le renouvellement des membres qui composent la société, l'homosexualité est, par nature, un comportement mortel pour la société. [...] Il n'y a donc pas de raison pour que la société accorde au couple homosexuel, au-delà de la liberté de vivre sa vie, des droits spécifiques. Le développement de la délinquance ne justifie pas la disparition du droit pénal. »4

Il a été nommé

en relation