biologie cellulaire

5334 mots 22 pages
Biologie cellulaire du 13 janvier.

 Fondements de la biologie cellulaire.
Avant le 18ème siècle, on pensait qu’il n’y avait pas de points communs morphologique donc fonctionnelle entre les êtres vivants, ce qui expliquait leurs diversité. Mais certain ont considérés qu’il y avait peut être des briques communes entre ces êtres vivants. C’était qu’une hypothèse jusqu’en 1665 où Hooke fait l’observation de logettes identiques nommées des cellules. On a ensuite pu dire que tous les animaux contiennent des logettes ressemblant. Schweden et Schwann en 1838 considèrent la cellule comme unité morphologique et fonctionnelle commune aux êtres vivants. Il faut attendre Virchow pour démontrer qu’une cellule provient toujours de la division d’une cellule antérieure, il complète la définition de la cellule comme unité fondamentale de tout être vivant, c’est la plus petite portion de matière vivante qui puisse vivre isolé et qui puisse se reproduire.
-Les êtres pluricellulaires ont créés la communication cellulaire afin que la fonction de chaque cellule ou de toutes les cellules soit coordonnée et dès que la coordination disparaît c’est une situation pathologique.
Toutes ces unités communes aux êtres vivants ont une unité d’organisation c’est à dire noyau, organites identiques d’une cellule à l’autre, une unité de fonction avec un métabolisme identique d’une cellule à l’autre et une unité de composition puisque les macromolécules contenus dans ces cellules sont formés de petites molécules qui sont communes. On est donc passé à une grande analogie entre les êtres.
- La prolifération cellulaire, la mort cellulaire sont des phénomènes programmés, régulés.
- Les mécanismes moléculaires qui sous tendent la fonction d’une cellule.
- Les interactions cellulaires qui coordonnent l’ensemble des fonctions ; exemple de la transduction du signal qui fait passé un message de l’extérieur vers l’intérieur de la cellule.
- On utilisera les cellules du tissu nerveux et les

en relation

  • Biologie cellulaire
    1148 mots | 5 pages
  • Biologie cellulaire
    1532 mots | 7 pages
  • biologie cellulaire
    980 mots | 4 pages
  • BIOLOGIE CELLULAIRE
    270 mots | 2 pages
  • Biologie cellulaire
    4744 mots | 19 pages
  • Biologie cellulaire
    2006 mots | 9 pages
  • biologie cellulaire
    4241 mots | 17 pages
  • Biologie cellulaire
    2997 mots | 12 pages
  • Biologie cellulaire
    2019 mots | 9 pages
  • Biologie cellulaire
    2328 mots | 10 pages