Blabla

Pages: 3 (624 mots) Publié le: 20 octobre 2013
Mme de La Fayette est une femme de lettre française du 17ème siècle. Ses œuvres appartiennent au mouvement classique. En 1678 parait son roman le plus célèbre 'La Princesse de Clèves' qui connaît unsuccès exceptionnel mais est également très controversé pour la place qu'il accorde à la femme notamment dans la scène de l'aveu. Le passage que nous allons étudier met en scène l’héroïne et son maria qui elle avoue l'amour qu'elle porte a un autre homme. Nous verrons en quoi on peut parler d'une scène extraordinaire? Dans un premier temps nous verrons que cette scène met en place un aveuextraordinaire a travers une scène théâtrale pathétique.

Tous d'abord cette scène mets en place une démarche singulière, les rôle du mari et de la femme sont inversés, ici c'est la femme qui prendl'initiative. Elle se démarque des autres courtisant dont la vie sentimental a l'époque n'est faite que de dissimulations. Son acte paraît exceptionnelle presque anormal « un aveu que l'on a jamais fait ason mari..» ( ligne 494) car l'on ne s'attend pas a ce qu'elle avoue l'amour qu'elle éprouve envers M.Nemour, de plus qu'elle soit consciente des risque de ça démarche rend cette scène particulière.Cette scène paraît invraisemblable car lors de son aveu la princesse de Clève souligne son innocence «innocence de ma conduite et de mes intentions..» (l-495) elle estime donc qu'elle n'est pascoupable a cela on peut ajouter le faite qu'elle veuille rester l'épouse de son mari « me conserver digne d’être à vous »
( l-502) on peu donc dire que cette scène est un aveu paradoxal et improbable.Ensuite il y a la réaction du mari après le choc, qui est une réaction a lequel on ne s'attend pas. Celui -ci salue le comportement saisissant de sa femme , il décrit ce comportement comme « trop noble».Le prince est soulagé de l'aveu de sa femme il va même plus loin puisqu’il continue d’aimer sa femme : « je ne
vous en aimerai pas moins »
( l- 535). On peu donc en conclure que les 2...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Blabla
  • Blabla
  • blabla
  • blabla
  • Blabla
  • Blabla
  • Blabla
  • Blabla

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !