blabla

Pages: 6 (1364 mots) Publié le: 8 janvier 2015
la faIbrique
de iboucs émissaires
Dans « La Vague » Alors que le mouvement s’étend
hors du lycée, certains font de la résistance
et refusent d’y adhérer. Ils sont dès lors considérés
comme des ennemis. « Cela fait partie de la psychologie
de groupe, explique Dennis Gansel.  Le groupe est
plus fort, plus soudé, quand il est en opposition avec
ceux qui n’en font pas partie. Regardez dansles lycées,
les colonies de vacances : il y a toujours des groupes
qui se forment, et des individus qui restent en
dehors des groupes. L’étape suivante, c’est que celui
qui ne fait pas partie du groupe devient l’ennemi,
le souffre-douleur. »
Dans l’actu Quand cela va mal dans une société,
il faut un coupable. Des victimes expiatoires. Que l’on
montre du doigt, punit, ou extermine selon lagravité
des situations. Les juifs, les homosexuels et les gitans
pour les nazis, les Hutus pour les Tutsis, les Tutsis
pour les Hutus, ou, par exemple, les derniers arrivés
dans n’importe quel pays quand s’accroît le chômage.
A LIRE « Le Bouc émissaire » de René Girard. L’auteur analyse notamment
la fonction du bouc émissaire dans nos sociétés et explique pourquoi l’exclusion
d’une personne,mécanisme « naturel » et constant dans l’histoire de l’humanité,
permet aux collectivités de se souder et de perdurer.

la tentation
de la violence

l’utopie d’un monde
nouveau

Dans « La Vague  » La violence est insidieuse,
rampante, et n’éclate réellement que lors du match
de water-polo. Gagner la partie devient alors
une question de vie ou de mort.

Dans « La Vague » Un despersonnages, timide,
mal dans sa peau, peu intégré, va trouver avec
« La Vague » une raison d’être et une légitimité au sein
du lycée. « Je me suis inspiré d’un garçon rencontré
au lycée, raconte Dennis Gansel. Il était intelligent
mais solitaire, n’avait pas de petite amie et ne faisait
partie d’aucun groupe. Il était à la recherche
de quelque chose. On a tous rencontré des jeunes
comme ça, àla recherche d’un idéal. Il y en a eu
beaucoup comme lui pendant la Seconde Guerre
mondiale, ils se sont donnés à 100 % dans le régime
nazi, ils croyaient vraiment en cette idéologie. »

Dans l’actu Certains, et ils sont peu nombreux,
ont défendu leurs idéaux sans commettre d’acte
de violence. C’était le cas de Gandhi. Mais beaucoup
choisissent d’imposer par la terreur les idées,
lesmodèles en lesquels ils croient. Tous les jours,
des gens meurent victimes de bombes, de prises
d’otages sanglantes aux quatre coins du monde,
à Bombay, à Jérusalem, à Islamabad ou au Caire.
A voir « V pour Vendetta » de James McTeigue. Cette adaptation d’une bande
dessinée d’Alan Moore, dont Natalie Portman est l’héroïne, retrace, dans une
Angleterre de science-fiction sous un régime totalitaire,le combat d’un groupe
de résistants eux-mêmes pris dans la spirale de la violence.

Dans l’actu Le communisme, fondé sur des principes
louables, a conduit des millions de personnes à la
mort ou en prison, en Russie, en Chine, au Cambodge
et ailleurs.
A LIRE « Les Origines du totalitarisme » de Hannah Arendt . Dans le troisième
volet de cet ouvrage, intitulé « le système totalitaire »,l’auteur analyse
les mécanismes menant au totalitarisme, à travers les exemples du régime
stalinien et du régime nazi. Ardu, mais passionnant.
C r é d i t s non contract u e l s

au cinéma le 4 mars www.lavague-lefilm.com

au cinéma le 4 mars www.lavague-lefilm.com

Durant une semaine d’atelier,
un professeur de collège propose à ses
élèves une expérience : vivre, analyser
et comprendre lefonctionnement d’un
régime totalitaire. Commence alors un jeu
de rôles, qui aura des conséquences
tragiques. L’exploration de notions
inoffensives, comme la discipline et l’esprit
communautaire, se transforme
rapidement en un mouvement inquiétant :
LA VAGUE. Le troisième jour, les étudiants
excluent et persécutent ceux qui n’ont
pas rallié leur cause. Lors d’un simple
match de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Blabla
  • Blabla
  • blabla
  • blabla
  • Blabla
  • Blabla
  • Blabla
  • Blabla

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !