Blanchiment

3038 mots 13 pages
Assurer la stabilité du système bancaire est une question qui a refait surface violemment avec la crise de 2008. L'effondrement du système bancaire n'a été évité que par l'injection massive de capitaux par les gouvernements nationaux, afin de recapitaliser les banques, pour compenser leurs pertes qui étaient colossales et éviter un « assèchement du robinet du crédit ». Le message de la crise était clair : dans un monde de plus en plus volatil, il y a une exigence et une nécessité de l'existence de banques robustes. La question essentielle qui se pose maintenant aux gouvernements est : quel système bancaire et financier pour l'après crise ? Il faut noter que l'avenir du système bancaire est extrêmement lié à celui du système financier au sens large car ils sont imbriqués du fait du modèle de banque universelle, qui a fait intégrer à la banque la quasi-totalité des activités financières.

La crise actuelle met bien en évidence la nécessité des fonds propres puisque les banques notamment américaines dans un contexte économique favorable accroissent leur rendement en travaillant avec des produits rémunérateurs mais dont ils sous estiment les risques. Ainsi, lorsqu'il y a des problèmes sur les crédits subprime cela crée des tensions sur les marchés. La dégradation des portefeuilles de risques des banques entraînent une augmentation des besoins de fonds propres. Ainsi, pour parer à d'éventuelles situations similaires, on demande aux banques d'augmenter leurs fonds propres pour qu'elles n'aient pas à recourir en catastrophe aux fonds publics.
Assurer la stabilité du système bancaire est une question qui a refait surface violemment avec la crise de 2008. L'effondrement du système bancaire n'a été évité que par l'injection massive de capitaux par les gouvernements nationaux, afin de recapitaliser les banques, pour compenser leurs pertes qui étaient colossales et éviter un « assèchement du robinet du crédit ». Le message de la crise était clair : dans un monde de plus en

en relation

  • Blanchiment
    378 mots | 2 pages
  • Blanchiment
    55451 mots | 222 pages
  • Blanchiment
    715 mots | 3 pages
  • Blanchiment
    784 mots | 4 pages
  • Blanchiment
    272 mots | 2 pages
  • Blanchiment de capitaux
    1357 mots | 6 pages
  • Le blanchiment des capitaux
    5173 mots | 21 pages
  • Blanchiment de capitaux
    32298 mots | 130 pages
  • Blanchiment d'argent
    2714 mots | 11 pages
  • Le blanchiment d'argent
    2563 mots | 11 pages