Blll

1057 mots 5 pages
Née en Indochine, Marguerite Donnadieu, dite Duras, s'installe à Paris en 1932 pour y finir ses études de droit et de sciences politiques. Elle publie ses premiers romans au cours de la guerre, durant laquelle elle est résistante. Dans les années 1950, son style, elliptique et simplifié, évolue vers le Nouveau Roman, notamment dans les Petits Chevaux de Tarquinia (1953). En 1958, Marguerite Duras voit pour la première fois un de ses ouvrages adapté au cinéma : Un Barrage contre le Pacifique est réalisé par René Clément. D'autres oeuvres, telles que l'Amant, seront également mises en images plus tard. Parallèlement à son écriture, l'engagement politique de la romancière, dans le camp de la gauche, est de plus en plus fort : elle milite contre la guerre d'Algérie, s'engage dans la révolution féministe de Mai 68 et signe le manifeste contre l'avortement en 1971. Elle s'essaie au théâtre, avec des pièces comme la Musica (1965) et signe des scénarios de films, dont Hiroshima mon amour (1958) et Une aussi longue absence (1960). Elle passe ensuite à la réalisation, notamment avec India Song (1975) ou le Camion (1977). Rongée par l'alcool, Marguerite Duras continue à écrire, puis à dicter ses romans avant de s'éteindre le 3 mars 1996.
Marguerite Duras, de son vrai nom Marguerite Donnadieu, est née le 4 avril 1914 à Gia Dinh, une ville de la banlieue Nord de Saïgon. A l'âge de 5 ans la jeune Marguerite vit toujours à Saïgon lorsque son père Emile meurt, en France. Deux ans plus tard, en 1923, sa mère s'installe avec ses trois enfants à Vinh Long, une ville située dans le delta du Mékong. Marguerite Donnadieu passe toute son enfance au Viet-Nam. En 1932, alors qu'elle vient d'obtenir son baccalauréat, elle quitte Saïgon et vient s'installer en France pour poursuivre ses études. Elle obtient en 1963 une licence en droit. Cette même année elle rencontre un certain Robert Antelme qu'elle épousera en 1939. De cette union naîtra en 1942 un premier enfant malheureusement mort-né.

en relation