Boitelle Maupassant

Pages: 9 (2040 mots) Publié le: 8 novembre 2014
SESSION DE REMPLACEMENT - SEPTEMBRE 2003




BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL



ÉPREUVE DE FRANÇAIS









Coefficient : 3
Durée : 2 H 30







TEXTE 1 : Guy de Maupassant, Boitelle (Extrait), (22 janvier 1889)

TEXTE 2 : Claude Levi-Strauss, Anthropologie Structurale II - Race et Histoire, (1973)
















Document 1Antoine présente à ses parents (un vieux couple de paysans normands) la jeune fille qu’il souhaite épouser. Cette jeune fille est noire.


Personne ne parlait. Antoine inquiet sifflotait un air de caserne, le père fouettait le bidet et la mère regardait de coin, en glissant des coups d’œil de fouine, la négresse dont le front et les pommettes reluisaient sous le soleil comme des chaussures biencirées. Voulant rompre la glace, Antoine se retourna.
« Eh bien, dit-il, on ne cause pas ?
– Faut le temps », répondit la vieille.
Il reprit :
« Allons, raconte la p’tite l’histoire des huit oeufs de ta poule. »
C’était une farce célèbre dans la famille. Mais comme sa mère se taisait toujours, paralysée par l’émotion, il prit lui-même la parole et narra, en riant beaucoup, cette mémorableaventure. Le père, qui le savait par coeur, se dérida aux premiers mots ; sa femme bientôt suivit l’exemple, et la négresse elle-même, au passage le plus drôle, partit tout à coup d’un tel rire, d’un rire si bruyant, roulant, torrentiel, que le cheval excité fit un petit temps de galop.
La connaissance était faite. On causa.
A peine arrivés, quand tout le monde fut descendu, après qu’il eutconduit sa bonne amie dans la chambre pour ôter sa robe qu’elle aurait pu tacher en faisant un bon plat de sa façon destiné à prendre les vieux par le ventre, il attira ses parents devant la porte, et demanda, le coeur battant :
« Eh ben, quéque vous dites ? »
Le père se tut. La mère plus hardie déclara :
« Alle est trop noire ; non, vrai, c’est trop. J’en ai les sangs tournés.
– Vous vous y ferez,dit Antoine.
– Possible mais pas pour le moment. »
Ils entrèrent et la bonne femme fut émue en voyant la négresse cuisiner.
Alors elle l’aida, la jupe retroussée, active malgré son âge. Le repas fut bon, fut long, fut gai. Quand on fit un tour ensuite, Antoine prit son père à part :
« Eh ben,pé quéque t’en dis ? »
Le paysan ne se compromettait jamais.
«  J’ai point d’avis. D’mande à tamé. »
Alors Antoine rejoignit sa mère et la retenant en arrière :
« Eh ben, ma mé, quéque t’en dis ?
– Mon pauv’e gars, vrai, alle est trop noire. Seulement un p’tien moins je ne m’opposerais pas, mais c’est trop. On dirait Satan ! »
Il n’insista point, sachant que la vieille s’obstinait toujours, mais il sentait en son coeur entrer un orage de chagrin. Il cherchait ce qu’il fallait faire, ce qu’ilpourrait inventer, surpris d’ailleurs qu’elle ne les eût pas conquis déjà comme elle l’avait séduit lui-même. Et ils s’en allaient tous les quatre à pas lents à travers les blés, redevenus peu à peu silencieux. Quand on longeait une clôture, les fermiers apparaissaient à la barrière, les gamins grimpaient sur les talus, tout le monde se précipitait au chemin pour voir passer la « noire » que lefils Boitelle avait ramenée. On apercevait au loin des gens qui couraient à travers les champs comme on accourt quand bat le tambour des annonces de phénomènes vivants. Le père et la mère Boitelle, effarés de cette curiosité semée par la campagne à leur approche, hâtaient le pas, côte à côte, précédant de loin leur fils à qui sa compagne demandait ce que les parents pensaient d’elle. Il répondit enhésitant qu’ils n’étaient pas encore décidés.
Mais sur la place du village ce fut une sortie en masse de toutes les maisons en émoi, et devant l’attroupement grossissant, les vieux Boitelle prirent la fuite et regagnèrent leur logis, tandis qu’Antoine, soulevé de colère, sa bonne amie au bras, s’avançait avec majesté sous les yeux élargis par l’ébahissement.
Il comprenait que c’était fini,...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Boitelle
  • Explication boitelle de maupassant
  • Boitelle
  • boitelle
  • Boitelle
  • Boitelle
  • Boitelle
  • Boitelle

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !