Bonheur

Pages: 2 (253 mots) Publié le: 2 février 2011
L'homme, de par sa nature, recherche le bonheur pour échapper au manque, au malheur et au désespoir.
Néanmoins, le bonheur ayant un sens social etmoral, il ne faut pas pour autant faire n'importe quoi pour être heureux : il est nécéssaire de se poser des limites.

1. Vouloir être heureux estune ambition légitime
2. La recherche démesurée du bonheur à tout prix gâche finalement un bonheur véritable

Extrait du document:
Nous pouvonssupposer qu'il faut vouloir le bonheur à tout prix car naturellement tout le monde cherche le bonheur. Supposons alors que le bonheur n'a aucune valeurmorale car selon Kant être bien, ce n'est pas forcément faire le bien, c'est-à-dire « agir en accomplissant notre devoir ». Ainsi, nous pouvons êtreheureux sans se soucier du bonheur ou du malheur des autres par exemple nous pouvons être heureux malgré les guerres existantes à travers le monde.
PourEpicure, dans "La lettre à Ménécée", nous apprenons que pour être heureux, il faut combiner trois conditions : l'ataraxie (tranquillité de l'âme),l'aponie (tranquillité du corps) et l'autarcie (l'indépendance), cette dernière condition conforte l'idée que nous n'avons pas nécessairement besoin desautres pour être heureux, il faut « se suffire à soi-même » et « ne dépendre de personne ».
Par ailleurs, nous ne pouvons penser à chaque acte, action,parole … aux autres. Il nous faut parfois penser à nous et à nous seulement pour pouvoir vivre notre vie pleinement. Pour pouvoir être heureux.
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Le bonheur
  • Le bonheur
  • Bonheur
  • Le bonheur
  • Le bonheur
  • Bonheur
  • Le Bonheur
  • Le bonheur

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !