Bonjour all!

614 mots 3 pages
Ecriture personnelle
La relation virtuelle est-elle une vraie relation ?

Les avancées technologiques en matière de moyens communication et leur grand nombre nous interrogent sur la sincérité des relations virtuelles. Pour répondre à cette question, nous commencerons par définir ces avancées technologiques et ce que l’on entend par relation virtuelle. Ensuite nous verrons si une relation est réellement sincère ou non dans une relation virtuelle.
D’une part, elle désigne les aptitudes, les capacités à vivre en société. D’autre part, l’ensemble des formes (mondaines, intellectuelles, etc.) que prend l’aptitude à vivre en société. Pour notre travail, nous retiendrons le deuxième sens, soit l'ensemble des interactions sociales (la parenté, les amis, les voisins, les relations de travail, les relations de services et enfin l’ensemble des autres relations). L’opposition entre sociabilité numérique et sociabilité en chair et en os se remarque tout de suite. La première désigne la sociabilité virtuelle, l’autre celle dans la vie réelle. Concurrence s’oppose à complémentarité. Elle désigne le fait de s’opposer, la rivalité entre ces deux types de sociabilité, l’une tendant à remplacer l’autre.
Il s’agit maintenant de savoir si les interactions numériques et en face à face s’ajoutent ou au contraire se font concurrence. Si un individu consacre plusieurs heures par jour à surfer ou téléphoner, il disposera de moins de temps pour les rencontres en face à face. La concurrence joue donc sur le temps disponible. Mais elle peut jouer aussi sur la motivation de l'individu. S'il a plus de plaisir à communiquer virtuellement, il délaissera plus ou moins la communication en chair et en os.
Les deux types de sociabilité peuvent donc se disputer le temps disponible d'une personne. Cela dit, si ces deux types ne répondent pas aux mêmes besoins, alors ils ne se font pas vraiment concurrence. Ainsi, un paquet de chips ne fait pas concurrence à un tournevis, sauf si l'on n'a pas

en relation

  • Teambulding
    1193 mots | 5 pages
  • Management des unites cciales
    3564 mots | 15 pages
  • voila
    2508 mots | 11 pages
  • La beauté des mathématiques
    1253 mots | 6 pages
  • Anglais
    434 mots | 2 pages
  • Agent d'exploitation
    1085 mots | 5 pages
  • Free scores
    493 mots | 2 pages
  • Chap12
    1346 mots | 6 pages
  • indépendance de la BC
    1193 mots | 5 pages
  • Chapitre 6 dossier final
    1260 mots | 6 pages