Bougault Laurencen Espace Moderne Et Poe Ticite Dans Le Spleen De Paris Le Courrier Du Centre International D E Tudes Poe Tiques CCIEP 212 213 Oct 96 Mars 97 1997 P

14647 mots 59 pages
Espacr MoDERNE ET poÉrrcrrÉ oaxs
La Sptnnx oa P,qnts par Lar:nrxcn Bouc.qr;r.t'
,,Le poésie cle l r-rn cst clite philosopliiquc-, cclle cle 1'alrtrc phil<>lociclue.
, ellt dLr tr( )i\ièt)t!. rlri.loriqtre. r'tt.
Qu'est-cc clonc alors qlr'une poésic poétique

?"

tF. Schleeel. I,-ra,gmertts. Corti. 1996,

L<>rscltr'on

parlc ciu Spleett

cle Paris.

p.

117.)

on en parle lricn souvcnt cn terlre

cl'échec. c()mltte si la prose marquait lorcérncnt son inféri<;rité palrapport au \rers. De f:rit. si l on réclr-rit la poésic li trne esthéticpre cle la rlisc cn lcrrnre clrr mxtériaLr son()re, on rallic inér,itlLl>lerlent cettc conclusion. Et 1>is cnc()rc si l'on jr-rge cle l'esthétiqr-re clcs poèr-nes cn pr()se sclon l'esthétiqr-re classique clu poème cn \rers.

Ccpendant. si Ilaudclaire a jugé bon cle réécrjre certains cles phrs srancls poùnres cles Flettrs cltt lfurl en prost:. s'il a écrit Le spleett a posterio,

ri. alors il

far,rt s'interr()ger sur le projet qui était le sicn et cherchcr, sor-rs lepparentc t:rcilité cle cctte ltrosc. si elle ne contient pas Llne p<tétiquc qr.ri scrait phrs fbndan-rentalc clue sa sintplc n-risc c-n firn-ne sonore.

Parcr- c1r-rc la pclésie n'est pas "jer-rx. c[élîsselrents" c()lnntc lc criait
Ritll>:tucl. parcc cltr'ellc n x plls por.rr seule r,ocrLtion cl'être llr complltinte cle

53

LAUKENCE BOUGAULT

l'ego, parce qu'elle est avant tout "la pensée accrochant la pensée et tirant"
(Rimbaud, 7989,I, p.14r, ia célèbre définition baudelairienne de la prose poétique apparaît comme corrélation de la substance de l'expression à |a
.subs[ance du contenu :

Le ryTbme est la vertu dynamique du iangage en tant qu'expressiort d'une pensée mottuante. La forme, ici la "prose poétique", doit être contradictoirement "souple" et "heurtée" pour mimer un triple contenu constitué par les "ondulations de la rêverie", les "tnouvements lyriques de l'âme", les "soubresauts de la conscience". Ce triple contenu peut se résumer à la dynamique de l'esprit

en relation