Boxe

788 mots 4 pages
La boxe anglaise a été admise aux Jeux olympiques lors de la session du CIO tenue à Paris en 1901. Les premières épreuves olympiques ont eu lieu lors des Jeux olympiques d'été de 1904 à Saint-Louis aux États-Unis.
À l'heure actuelle c'est la seule boxe à jouir de ce prestige puisque le "pieds-poings" n'y est représenté sous aucune de ses disciplines.
Salles de boxe [modifier]

En France, de nombreux boxeurs ont débuté au Central sporting club, avant de boxer à la salle Wagram, au Vélodrome d'Hiver, au Palais des Sports de Paris.
Aux États-Unis, Marcel Cerdan boxa au Madison Square Garden.
Technique [modifier]

Ci-dessous, une présentation du vocabulaire des boxes sportives modernes. Les « boxes martiales ancestrales » ne sont pas abordées cela pour l’absence de réglementation les concernant.
Les parties du corps à atteindre en boxe [modifier] Ici, les deux hauteurs de cibles pour les attaques de poing de la boxe anglaise.
Dans les règlements des boxes pieds-poings, on peut découper le corps humain en trois niveaux principaux à atteindre. Selon le règlement, les hauteurs accessibles et les cibles corporelles autorisées peuvent varier d’une discipline sportive à l’autre. Par exemple, en Boxe khmère et en boxe birmane, contrairement à la plupart des autres boxes pieds-poings, les techniques de poings et de coude peuvent être portées sur le membre inférieur. Il en est de même pour la savate boxe française, les frappes de pied dans l’articulation du genou et dans le dos sont permises, alors que dans la plupart des boxes sportives elles y sont prohibées.
Les trois hauteurs des cibles corporelles en boxes pieds-poings sont les suivantes :
Anglais Français
Low Le niveau sous la ceinture (le membre inférieur)
Middle Le niveau du tronc
High Le niveau du visage
Dans la plupart des boxes et des sports de combat de percussion, en matière de cibles à viser le règlement est très proche :
Les cibles au-dessus de la ceinture pour les techniques de bras (poing,

en relation

  • La boxe
    333 mots | 2 pages
  • Boxe
    322 mots | 2 pages
  • Boxe
    487 mots | 2 pages
  • Boxe
    6922 mots | 28 pages
  • La boxe
    768 mots | 4 pages
  • Boxe
    530 mots | 3 pages
  • Boxe
    546 mots | 3 pages
  • Boxe française
    1298 mots | 6 pages
  • Boxe
    561 mots | 3 pages
  • boxe
    638 mots | 3 pages