Boyary

1727 mots 7 pages
MADAME DE BOVARY
FLAUBERT

INTRODUCTION

I / la mort d’une pêcheresse

1) Emma : figure de pêcheresse - passage avec les onctions : liste des pêchers - bilan d’une vie dissolue, riche en plaisir - narcissisme : miroir - chant de l’aveugle

2) Rédemption chrétienne - omniprésence du champ lexical de la religion - fonction de l’onction : purification - rôle du prêtre : conseils, mode d’emploi, prière - religion accorde un certain répit - Emma : attitude chrétienne, demande cette action divine

II / un réalisme teinté de symbolisme

1) L’agonie terrible - la souffrance : - psychologie d’Emma : peur, folie - physique : accroissement de la douleur - partagée par Charles : souffre dans son cœur

2) récit et description réaliste - abondance des détails - aspect sordide - jeu sur les points de vue - récit prend en compte les gestes du prêtre, témoins - précision du documentaire de la scène : absence de romantique

3) une mort emprunte du symbolisme - Rédemption ambiguë : Acceptée ? : épisode du cierge - figure de l’aveugle : mort - chanson de l’aveugle : morale, résumé

CONCLUSION

MADAME DE BOVARY

FLAUBERT

Introduction

I / La mort d’une pécheresse :

1) Emma : figure de la pécheresse

On assiste dans ce texte à la mort d’une pécheresse, Emma, qui tente d’obtenir une rédemption chrétienne. Ainsi, Emma est la figure de la pécheresse de part ses actions antérieures. Emma n’est pas la représentation d’une sainte à la différence d’Atala de Chateaubriand et d’Henriette de Balzac. Tous ses pêcheurs son évoqués lors de l’extrême onction. « Convoité »(l8), symbole de l’envie, indique qu’elle n’a pas su apprécier ce qu’elle avait. L’expression «

en relation