Brice vs jules vs celio

3927 mots 16 pages
1°) Introduction

A l'heure d'aujourd'hui où la mode masculine tend à se développer de plus en plus, certaines enseignes françaises tirent leur épingle du jeu sur le marché national, en proposant des produits de qualité à des prix très compétitifs. Cependant, la concurrence dans le domaine étant rude, il devient donc difficile pour ces enseignes de se différencier.
Dans le but de mieux percevoir l'impact de ces trois marques telles que : Brice, Devred et Celio, sur le marché français, une analyse approfondie de l'offre de chacun de ces concurrents va être effectuée, sous forme de comparaison, pour pouvoir les positionner sur le marché du prêt à porter en France en comprenant davantage leur stratégie.

2.0 Historique de chaque enseigne

2.1 Historique de la marque Brice:

La marque Brice, créée en 1985 par Dominique Marcadé, à vue son premier magasin ouvrir dans un centre commercial situé au Mans. Cette enseigne spécialisée dans le prêt-à-porter de grande diffusion pour hommes, a fait preuve jusqu'à ce jour d'une croissance remarquable, puisqu'elle est présente à l'heure actuelle en France et en Europe, avec à son actif près de 220 magasins. En effet, ce jeune entrepreneur de 21 ans, a su à l'époque faire preuve d'opportunisme et de flair, pour réussir à imposer rapidement la marque Brice dans le monde des vêtements pour hommes, pourtant très difficile d'accès.

Déjà bien implantée, l'enseigne va connaitre une étape capitale dans son ascension en 2003, puisqu'elle va être rachetée par le groupe Mulliez. Celui-ci va conduire l'entreprise à consolider ses positions en France et en Europe (grâce notamment à l'ouverture de nouveaux magasins dans les centres villes, après s'être développée dans les centres commerciaux) mais également à renouveler progressivement son image, puisqu'en 2005 Brice présente un nouveau concept, avec un décor réadapté (magasins neufs, et image de marque rajeunit).

Actuellement, l'enseigne veut faire preuve de

en relation

  • Démarque
    30087 mots | 121 pages