Britannicus 2

424 mots 2 pages
Jean Racine nous soumet ici une tragédie classique et antique mais terriblement actuelle : Britannicus ou l’amour brisé par un être sournois et lâche. C’est en effet ce fil conducteur qui apparait au spectateur sur l’affiche. Que ce soit par le cœur brisé, les larmes ou le sombre tyran, le public est aussitôt baigné dans l’atmosphère intense et étouffante de la pièce.

Depuis toujours, le cœur est symbole d’amour. Généralement percé par la flèche du Cupidon, celui-ci est brisé par la lame d’un glaive jaloux et envieux. Ce cœur n’est pas une simple représentation ; en effet il est gravé au plus profond des deux initiales des jeunes amants (Britannicus et Junie). Ainsi, cette personnification lie les deux personnages dans l’amour mais la fissure qui apparait les sépare sans cesse à chaque attaque du monstrueux glaive. Ensuite, le rouge omniprésent, seule couleur de l’affiche prend de multiples facettes : ardent amour, rage destructive, mort violente. Autant d’allusions à l’amour de Britannicus et Junie, la rage de Néron et l’empoisonnement de Britannicus. Enfin, le cœur est mis au premier plan pour montrer l’importance de l’amour dans la pièce et ses innombrables conséquences, notamment des larmes du couple contrarié.
De part et d’autre du cœur, élément majeur et central, apparaissent des larmes rouges et des larmes blanches. Contrairement au cœur, la couleur des premières n’a qu’une signification : la mort de Britannicus symbolisée par ces larmes de « sang ». C’est également pour cela qu’elles coulent depuis le « B ». Quant aux deuxièmes, provenant du « J », elles symbolisent la virginité et la pureté de Junie qui perdureront avec son désespoir alors qu’elle deviendra vestale.
Enfin, au dernier plan, surgit de nulle part, une silhouette massive, un lourd glaive à la main, fracassant un cœur fragile, un peu plus à chaque fois. Tel est représenté Néron tout en lâcheté et sournoiserie. En effet, il arrive par derrière, armé contre un cœur pur et amoureux. Ici, le

en relation

  • Britannicus 2, 6
    447 mots | 2 pages
  • Commentaire Sc Ne 2 Britannicus
    922 mots | 4 pages
  • Britannicus (1669) (acte 2)
    892 mots | 4 pages
  • britannicus acte 2 scene 2
    670 mots | 3 pages
  • BRITANNICUS, ACTE II, scène 2
    6633 mots | 27 pages
  • Analyse acteii scène 2 de britannicus
    798 mots | 4 pages
  • Britannicus acte ii scène 2
    1012 mots | 5 pages
  • Britannicus, racine (acte ii, scène 2)
    762 mots | 4 pages
  • Commentaire Britannicus, acte II, scène 2
    256 mots | 2 pages
  • Racine, Britannicus Acte 2 commentaire
    748 mots | 3 pages