brouillon

Pages: 2 (267 mots) Publié le: 26 juin 2014

Procédés exprimant la toute-puissance
du personnage
Honoré de Balzac, Le Père Goriot.

Alexandre Dumas, Le Comte de Monte-Cristo.
• Victor Hugo, LesMisérables.
Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas : l’agent secret.

- monologue, ce qui donne une rapidité au récit

- ponctuation qui rythme le texteet donne au personnage une certaine supériorité exercée sur l'autre personnage qui l'écoute
-phrase longues et rythmées qui suggèrent la menace, éventuellementl'agressivité des propos du personnage
- puissance induite par la détermination du personnage : la seule chose qui peut l'arrêter, sur laquelle il n'a pas lecontrôle est la mort
- contraste dans l'expression « si...alors rien »
- il affirment sa supériorité face au roi qui à l'époque est de droit divin, ainsi il oppose sasupériorité face à Dieu.

Le tutoiement
-il se rend puissant en disant que « nul de le connaît, nul ne l'a jamais vu »
cela donne à son personnage un dimensionmystique !
- une grande notoriété, Bobinette ne connaît pas Fantomas pourtant l’évocation de son nom lui est familière.
La dissimulation pour mener à bien leurprojet leur est commune : cela apporte une dimension puissante au personnage romanesque
Vautrin est un homme mystérieux, il le dit lui même : le doute pèse sur sonidentité (l.1 vous voudriez bien savoir qui je suis)
Le Comte de Monte Cristo est un pseudonyme, comme nous l'indique le para-texte, son véritable nom est EdmondDantés
Jean Valgan, ancien bagnard se fait appeler M. Madeleine
Et Fantomas est également connu sous une autre identité que celle qui lui est propre.
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Brouillon
  • Brouillon
  • Brouillon
  • Brouillon
  • Brouillon
  • Brouillon
  • Brouillon
  • Brouillon

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !