Bts cgo chocolatrie

1209 mots 5 pages
RÉGLEMENTATION DES MATIÈRES GRASSES VÉGÉTALES (MGV)

Le 15 mars 2000 : le chocolat comportant des matières grasses végétales autres que le beurre de cacao, en complément de celui-ci, aura droit d'être fabriqué et commercialisé dans toute l'Union Européenne.
Déroulement de la réglementation des MGV :
En 1973, la CEE (communauté Économique Européenne première forme de l'Union Européenne d'aujourd'hui) opte pour une réglementation unique pour la fabrication et la vente de produits de cacao et de chocolat, remplaçant ainsi les législations propres aux pays membres et harmonisant les dispositions concernant les dénominations, la composition des différents types de chocolat, l'addition de matières comestibles, la présentation de l'étiquetage, etc...
Cet ensemble réglementaire cohérent, complet, répondait aux besoins des producteurs, industriels et artisans et donc aux intérêts des consommateurs de l'époque au sein du marché commun.
Tout ceci a permis une amélioration globale de la qualité du chocolat et favorisé sa production et sa consommation.
Cependant, les trois nouveaux états membres (le Danemark, l'Irlande et le Royaume Uni) exigeaient que leur soit reconnu le droit de pouvoir ajouter au mélange de base (cacao + sucre) de la matière grasse autre que celle naturellement contenue dans le cacao (le beurre de cacao) et ce au regard des traditions chocolatières. Cet argument fut bien sûr retourné par les six membres fondateurs de la CEE arguant a leur tour que leurs traditions étaient pour le moins aussi anciennes et qu'un tel ajout dénaturerait la nature même du chocolat.
Devant le refus manifeste de chacune des parties de se plier aux exigences de l'autre, le conseil de la CEE n'eut d'autre solution que de se donner trois ans pour venir à bout de ce problème et donc "de décider des possibilités et des modalités de l'extension de l'utilisation de ces matières grasses à l'ensemble de la communauté."
C'est donc à la Commission Européenne, dont le rôle

en relation