Bts muc, etude de cas fleury michon

388 mots 2 pages
Management de l’Entreprise
Etude de cas : FLEURY MICHON 1. Présentez l’entreprise Fleury Michon. Vous mettrez plus particulièrement en évidence ses domaines d’activités stratégiques et ses choix stratégiques.
L’entreprise Fleury Michon était initialement productrice de charcuterie et de salaisons, mais elle s’est par la suite diversifiée en développant une gamme de plats cuisinés distribués en libre-service.
Elle est devenue au cours des années une spécialiste des produits frais de la grande distribution et de la restauration commerciale. Elle a recentré son activité vers des domaines stratégiques plus porteur, tel que le surimi.
Les DAS de l’entreprise Fleury Michon :
- La charcuterie
- Restauration hors domicile
-Plats cuisinés
- Solutions repas froid
- Surimi
Fleury Michon a orienté sa stratégie vers le développement de partenariat, de ses domaines d’activités les plus forts, de la restauration hors domicile, et la création de joint-ventures.

2. Quelle était la structure de Fleury Michon avant 2006 ? Justifiez votre réponse.
Avant 2006, l’organisation de l’entreprise Fleury Michon était basée sur des filiales spécialisées selon les différents marchés. Ce qui signifie que la structure de l’entreprise était divisionnelle, c’est-à-dire qu’il y avait une forte spécialisation des activités, ici en fonction des différents marchés sur lesquelles intervenait Fleury Michon, et selon ses filiales. Ceci permettait de mieux répondre à la demande, cependant ce type de structure occasionne un cloisonnement des salariés qui sont repartis en fonction de compétences spécifiques à leurs domaines d’activité. La remontée de l’information est de ce fait plus difficile, la communication entre les différents services, les différentes filiales peut être altérée. 3. Quel est aujourd’hui le type de structure adopté par cette entreprise ? Caractérisez-la et indiquez quels sont les éléments qui ont conduit au choix de cette nouvelle structure.
Aujourd’hui la

en relation

  • hxhx
    6295 mots | 26 pages
  • Lpro commerce
    11891 mots | 48 pages