Budget 2014 : Orientations et priorités du gouvernement et leur incidence sur les ménages et les entreprises

1218 mots 5 pages
Budget 2014 : Orientations et priorités du gouvernement et leur incidence sur les ménages et les entreprises.
Une politique offensive pour la croissance et l’emploi
Les orientations retenues pour l'élaboration de la loi de finances et de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2014, permettent d’observer qu’après un budget 2013 de souveraineté, le Gouvernement va poursuivre l'assainissement des finances publiques. Mais le budget 2014 sera avant tout un budget destiné à gagner la bataille de la croissance, c'est à dire la bataille de la compétitivité des entreprises, de l'investissement, de l'innovation, celle des embauches".
"Il faut ajuster au plus près nos prévisions budgétaires, cela veut dire faire des économies : 15 milliards d'économies, ça ne s'est jamais produit sous aucun gouvernement", a expliqué Jean-Marc Ayrault.
S'agissant de l'effort fiscal, les prélèvements obligatoires n'augmenteront pas et le coût du travail non plus.
Le premier ministre précise qu’il ait mis fin dans le projet de budget à cette injustice qui était la non-indexation de l'impôt sur le revenu sur l'inflation. Le Gouvernement ira plus loin en mettant en place une "décote pour ceux qui ont des petits salaires et des petites pensions pour qu'ils ne soient pas obligés d'entrer dans l'impôt sur le revenu."
En résumé, le budget 2014 c'est "une politique offensive pour la croissance et l'emploi, une politique de réforme et de justice sociale".

I- Les priorités
a) Solde budgétaire et dette publique (en % du PIB)

b) Les moyens utilisés

Les recettes de l’Etat

Les hausses pour les ménages :
- La TVA : tout le monde sera concerné. Le taux normal passe de 19,6% à 20%, le taux intermédiaire de 7% à 10 % et le taux réduit de 5,5% à 5%. Cette mesure, déjà votée l'an passé, va permettre d'engranger dans les caisses de l'Etat près de 6,5 milliards d'euros.
- Le plafond du quotient familial est abaissé de 2.000 à 1.500 euros par demi-part. Cette

en relation

  • pour les etudes
    62690 mots | 251 pages
  • daliana
    4356 mots | 18 pages
  • choisir la résilience
    8935 mots | 36 pages
  • note de présentation de la loi de finance
    71906 mots | 288 pages
  • Dscrp comores
    68881 mots | 276 pages
  • Assises nationales sur la fiscalité
    39098 mots | 157 pages
  • PSE Plan S N Gal Emergent
    50181 mots | 201 pages
  • Les politiques sectorielles
    24862 mots | 100 pages
  • Document de stratégie croissance de l'emploi
    103051 mots | 413 pages
  • MAROC DSP 2012 2016
    24115 mots | 97 pages