cacapipi2.0

Pages: 3 (505 mots) Publié le: 5 janvier 2015
(Sophisme: raisonnement incorrect qui se donne l’apparence du vrai)
L'idée selon laquelle la nature nous donne des droits proportionnels à la force dont nous disposons, pour nous imposer vis à visd'autrui a été défendue par des philosophes et rhétoriqueurs grecs au temps de Platon (les sophistes). En opposant lois dictées par les hommes et la nature, ils voulaient définir la justice par laconformité à la nature. La nature aurait donné plus de droits aux forts qu'aux faibles. Cette position se retrouve dans le discours de Calliclès présenté dans le Gorgias.

Le titre « le Gorgias » vientdu fait que Gorgias était un grand rhéteur et sophiste, donc la pensée morale du texte et la manière rhétorique dont il est formulé lui rappel l’ordre des sophistes et par conséquent il aurait puêtre écrit par Gorgias lui-même.


Dans ce texte, Calliclès défend l'opinion selon laquelle la loi des plus forts est prédominante sur les plus faibles, selon la loi de la nature et contrairement à laloi des hommes qui souhaitent instaurer une certaine égalité, rabaissent les hommes les plus forts au « niveau » des plus faibles. Et selon Calliclès, c'est parce qu'ils sont plus nombreux que lesplus faibles parviennent à imposer leurs volontés aux plus forts.

Apparemment cette argumentation semble d'une logique implacable.
Comme le dit Calliclès, nous avons été « façonnés » par la loi deshommes et pris « en bas âge comme des lionceaux, pour être asservis à force d'incantation et de mômeries ». Ce qui fait qu’il est difficile pour nous de s’y opposé.

Analysons plus en détail ce quenous dit le texte de Calliclès:
La justice, selon lui c’est la nature qui aurait donné la force aux plus forts pour dominer les plus faibles, mais en raison de leur nombre les plus faibles seseraient imposés aux plus forts, ce qui est injuste puisque contraire à la nature de son point de vue.

(La force est un pouvoir qui permet de dominé, une puissance physique, intellectuelle ou morale...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !