CAISSE DE RETRAITE

Pages: 16 (3807 mots) Publié le: 15 janvier 2014
PAROLES

D’ÉCONOMISTES

D

ONNER son nom à un concept est un honneur
aussi grand pour les économistes que pour les
scientifiques. Selon ce critère, John Taylor, de l’université Stanford, est l’un des macroéconomistes
les plus honorés de sa génération. Les concepts portant son
nom sont devenus si courants que Ben Bernanke, Président
du Conseil de la Réserve fédérale (Fed) desÉtats-Unis, a dit en

en l’honneur de ses travaux, le Premier Directeur général
adjoint du FMI, John Lipsky, camarade de Taylor à la faculté,
a déclaré : «S’il y avait eu un annuaire de notre groupe de
doctorants à Stanford, la légende de la photo de John aurait
sûrement été : ‘l’étudiant qui a le plus de chance d’établir un
bon principe de politique monétaire’. Toute sa formation le
préparait à unetelle contribution.»

En quête de règles
plaisantant : «comme notre appétit a été stimulé par la règle de
Le travail universitaire en avait posé les bases, reconnaît Taylor,
Taylor, le principe [de Taylor], et la courbe [de Taylor], on peut
mais ce qui «a tout concrétisé» selon lui, a été son expérience à
attendre maintenant le dicton de Taylor, l’hyperbole de Taylor
Washington pendant sesdeux périodes de travail au Council of
et peut-être même l’énigme de Taylor».
Economic Advisers (CEA). «Je ne pense pas que
Le plus connu de ces concepts, la règle de
Prakash Loungani j’aurais eu cette idée sans l’expérience du CEA.»
Taylor, est une simple équation que Taylor
En fait, sa carrière a été marquée par des allers
proposa en 1992 pour décrire la réaction
et retours facilesentre l’université et la politique
a rencontré
de l’objectif de taux d’intérêt de la Fed aux
économique, dernièrement en tant que premier
John Taylor
cycles de l’inflation et de l’économie. Cette
responsable des affaires internationales au Trésor
équation était à la fois une description et une
des États-Unis. À l’université, il se lance dans
prescription : elle décrivait comment la Fed fixaitson objectif
l’enseignement et la recherche avec une décontraction qui n’est
de taux d’intérêt et prescrivait ce que la Fed devrait, et pourrait,
pas la caractéristique d’un responsable de Washington : pour
faire ensuite. Elle a été rapidement adoptée par les banques
capter l’attention des étudiants dans un cours sur l’offre et la
centrales comme guide utile de leur politique.
demandeagricoles, il s’est un jour pavané dans la salle déguisé
Ceux qui connaissent bien John Taylor ne sont pas surpris
en grain de raisin de Californie aux accents de la chanson de
de ce succès. Lors d’une conférence tenue à Dallas l’an dernier
Marvin Gaye «I Heard It Through the Grapevine».
   Finances & Développement Mars 2008

De la politique discrétionnaire aux règles
Jusqu’aux années 70,les opérations de la Fed et des autres banques
centrales étaient voilées de mystère. La politique monétaire était
considérée comme un sujet ésotérique qu’il valait mieux laisser
aux techniciens. Malheureusement, la politique discrétionnaire
engendrait souvent des erreurs coûteuses : par exemple, pendant
la Grande Dépression quand la Fed a fait sombrer l’économie
en appuyant sur le frein aulieu de l’accélérateur, ou pendant
la Grande Inflation des années 70 quand elle a laissé l’inflation
grimper progressivement jusqu’à deux chiffres.
La solution, selon les économistes conservateurs comme feu
Milton Friedman, consistait à contraindre la Fed à suivre des
règles assez rigides. En fait, Friedman réclamait depuis des années
une règle qui obligerait la Fed à maintenir la croissance dela
masse monétaire à un taux fixe d’environ 3–5 % par an, ce qui
reviendrait à abandonner la politique monétaire à un ordinateur.
Toutefois, quand la Fed essaya d’appliquer des règles de ce type
au début des années 80, ce fut un échec. La relation entre la masse
monétaire et l’économie était trop instable pour que ces règles
donnent une bonne orientation à la politique monétaire....
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Caisse de retraite
  • Caisse de retraite
  • caisse de retraite
  • déficit de la caisse de retraite
  • Caisse marocaine des retraites
  • Caisse marocaine des retraites
  • réforme la caisse de retraite marocain
  • caisse de retraite au maroc

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !