Cammentaire antigone

1043 mots 5 pages
commentaire sur Antigone
INTRODUCTION
Jean Anouilh est un écrivain et dramaturge français, né le 23 juin 1910 à Bordeaux (Gironde) et mort le 3 octobre 1987 à Lausanne (Suisse), Sophocle, né à Colone en 496 ou 495 av. J.-C. et mort en 406 ou 405 av. J.-C. Antigone est une tragédie de Jean Anouilh, inspirée de la tragédie du dramaturge de la Grèce Antique Sophocle. la réécriture de Jean Anouilh et parue en 1944. dans cette pièce, l'auteur présente Antigone comme un personnage révolté. A ce propos, on peut se demander: "Par quels procédés l'auteur présent-t-il Antigone comme une incarnation de la révolte?". Dans cette perspective, nous aborderons d'une part, le situation d'énonciation, d'autre part le personnage d'Antigone, et enfin le message délivré par Jean Anouilh à travers ce texte.
I) la situation d'énonciation - Le dialogue tragique. - L'inégalité des prises de paroles. - Deux personnages opposés: deux avis contradictoires.
1) Tout d'abord, le spectateur découvre que le texte est un dialogue de tragédie. - D'une part, nous constatons qu'il n'y a que deux personnages: le roi Créon et sa nièce Antigone. Ils engagent un dialogue sur le thème de la Résistance comme le montre le texte à travers les deux citations suivantes: - "moi je suis reine". - "Il faut pourtant qu'il y en ait qui disent oui!". Ainsi cette situation d'énonciation relève du registre polémique. - En fait, le dialogue indique au spectateur l'inégalité des prises de position des deux personnages. En effet, Antigone s'exprime par cinq répliques brèves comme le montre la première: - "Pauvre Créon...moi je suis reine". De le même façon, le dernière réplique d'Antigone est très brève: - "Quel rêve...si simple".

en relation