Camus

785 mots 4 pages
A. S. L 1
Deux mots fonctionnent comme des termes des de la citation : la � douleur� et la � contradiction �. Ce qui est mis en avant dans cet extrait de Science de la logique, c'est le r6le majeur de la � contradiction � qui a pour correlat necessaire la �douleur�, la souffrance. Vivre, c'est se confronter a I'inconciliable, faire I'experience intime de I'antino-mie*. Vivre, c'est ressentir la douleur qu'entrafne la confrontation des contraires.
Toute la question est de savoir a qui s'applique cette phrase. Qui, pre-cisement, en fait I'experience dans Une femme?
Deux possibility interpretatives s'offrent au lecteur : il peut s'agir d'une experience relevant de la narratrice ou de la mere. Toutes deux sont, de fait, des figures liees a la � douleur� et a la � contradiction �. La lecture de la suite du texte pourra nous aider a choisir.
Mais plus qu'une interpretation tranchee, l'6pigraphe* appelle une mise en eveil de nos sens. Les mots �souffrance�, �contradiction)) et la tournure � douleur du vivant� qui se detachent de cette epigraphe resonnent, au seuil du texte, comme une invitation au voyage dans les meandres de tout ce qui fait la complexite de I'humain.
Incipit: le lieu strategique de la mise en texte
Selon une definition etroite, I'incipit designe les premiers mots d'un texte, par reference a la locution latine des manuscrits latins du Moyen Age, incipit liber (�ici commence le livre �). Avant d'envisager une conception plus large de I'incipit, conformons-nous a la definition ety-mologique* du terme et prenons en compte la premiere phrase du texte. La premiere phrase - II s'agit d'un debut in medias res*. Pas de tem-porisation, le recit commence directement avec I'annonce du deces de la mere, element fondateur du texte s'il en est. Le sujet du texte est donne. La figure de la mere qui sera au centre de I'ceuvre est introduite.
Ma m6rc est morto le lundi 7 avril a la maison de retraite de I'hdpital de Pontoise, ou je I'avals placee il y a deux ans.

en relation

  • Camus
    977 mots | 4 pages
  • Camus
    592 mots | 3 pages
  • camus
    468 mots | 2 pages
  • Camus
    770 mots | 4 pages
  • Camus
    1097 mots | 5 pages
  • Camus
    5378 mots | 22 pages
  • camus
    16362 mots | 66 pages
  • Camus
    2245 mots | 9 pages
  • Camus
    447 mots | 2 pages
  • Camus
    306 mots | 2 pages