Candide chapitre 17

Pages: 9 (2081 mots) Publié le: 9 octobre 2012
le Chapitre seizième de Candide expose une situation convenue qui est récurrente dans le roman d’aventures et sentimental : le héros qui secoure la faible jeune fille. Ce chapitre est donc caractéristique des récits d'aventures:
- Les deux héros sont « égarés », dans « un pays inconnu ». Ils sont obligés de s’enfuir => aventures. Ils sont malheureux, effrayés dans ce pays hostile où le dangerpeut survenir de toutes parts « ils se levèrent précipitamment avec cette inquiétude et cette alarme que tout inspire dans un pays inconnu ».
- Voltaire relate ici des événements caractéristiques de ce type de récit : le serviteur zélé et prévoyant : « le vigilant Cacambo avait eu soin de remplir sa valise de pain, de chocolat… », la fuite à cheval, les fusils, les aventures dangereuses…

B. Unrécit exotique :

Le décor est exotique : « pays inconnu ». Il est également idyllique et beau : « belle prairie entrecoupée de ruisseaux », « le soleil se couchait » : moment romanesque. Le lecteur du XVIIIème siècle, amateur des récits de voyage, trouve ainsi ses repères.

C. Des personnages pittoresques :

- Candide, le héros, qui s’est montré prompt à sortir ses armes et à tuer, se poseici en amoureux fidèle puis en chevalier vertueux pour finir en ridicule.
- Cacambo, prend des initiatives. C'est l’initiateur.

D. Rythme rapide qui alterne récit et dialogue et qui enchaîne les péripéties.

Art de Voltaire pour créer le suspense : des bruits, d’abord qui vont croissant : « petits cris » puis « clameurs » puis découverte visuelle de la scène : d’abord les filles puis lessinges. « Il prend son fusil espagnol à deux coups, tire, et tue les deux singes » passage au présent de narration qui accélère le rythme du récit). Il y a également un retournement de situation quand Candide se rend compte que les filles embrassent les singes, alors que Candide pensait les avoir sauvées d'un danger -> Surprise du lecteur. Court passage de dialogue au cours duquel le serviteur semontre plus perspicace que son maître… et que le lecteur qui a été manipulé par un narrateur malicieux.


II. Un récit parodique

A. La parodie

- Il y a un décalage repose entre ce qui est attendu pour un récit d'aventures et ce que croit le lecteur au début du récit (un chevalier secourant héroïquement de pures jeunes filles) et la chute (les agresseurs, en l'occurrence les singes, sonten fait les amants et les pures jeunes filles sont perverses).
- Il y a un décalage absurde entre une vision romanesque et romantique des jeunes filles avec le vocabulaire précieux de l’amour (« qui couraient légèrement, deux demoiselles de condition, embrasser tendrement, fondre en larmes, les cris les plus douloureux, bonté d’âme, les amants ») et leur nature sauvage et perverse (« deux fillestoutes nues, singes, mordant les fesses ».).
=> parodie du roman d’amour : toute forme d’amour dans le conte est pervertie : Cunégonde trompe Candide, les femmes sont violées ou ont de mauvaises mœurs, et les femmes de la pure nature sont perverses.

B. L’humour et l’ironie

- Le ridicule de Candide :
Discours incohérent qui rappelle ceux de Pangloss : rapport entre manger du jambon et avoirtué le fils de M. le baron ?
Contrairement aux attentes du lecteur, Candide, même en amoureux éploré ne perd pas l'appétit (« il ne laissait pas de manger »). Son élan héroïque pour sauver les jeunes filles est en fait en partie intéressé (« cette aventure nous peut procurer de très grands avantages dans le pays. ») -> Diminue la portée vertueuse de son acte.
- L'étonnement de Candide setraduit d’abord par le mutisme « sa langue devint percluse » (perclus = dans l'impossibilité de bouger) puis par une interprétation erronée et naïve de ce qu’il voit : « Je ne m’attendais pas à tant de bonté d’âme ». Enfin par une accumulation d’exclamations d’interrogations : « Leurs amants ! serait-il possible ? vous vous moquez de moi, Cacambo ; le moyen de vous croire ? ».
Candide qui essaie de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Candide chapitre 17
  • Candide , chapitre 17
  • Candide, chapitre 17
  • candide chapitre 17 conclusion
  • Analyse de candide , extrait du chapitre 17 :
  • Candide el dorado chapitre 17
  • Voltaire : candide : chapitres 17 et 18
  • Com com candide chapitre 17

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !