Capitalisme

Pages: 5 (1049 mots) Publié le: 5 novembre 2014
Capitalisme
Capitalisme concurrentiel

Altérations du mode de régulation concurrentiel
La « Grande Dépression » (1873-1895) et plus encore la Seconde Révolution industrielle peuvent être considérée comme la ligne de partage entre un « capitalisme concurrentiel », caractérisé surtout par des petites et moyennes entreprises, et un nouveau stade, plus ou moins affirmé selon les pays, mêlant lestraits de la 1ère industrialisation et les éléments d’un capitalisme de grandes firmes pratiquant une compétition oligopolistique. A certains égards, de dernier tiers du XIXe marque également un tournant dans les relations de travail et la régulation sociale.
La CPP telle que l’a modélisée la théorie d’inspiration libérale n’a jamais fonctionné telle quelle aux dires même de l’économisteautrichien Friedrich von Hayek, héraut de l’économie de marché. On peut néanmoins parler d’un capitalisme concurrentiel et/ou libéral pour qualifier le mode de régulation des jeunes économies industrielles dans les deux premiers tiers du XIXe. Schématisons : la liberté d’entreprendre et la liberté du commerce, la liberté de la force de travail attestent du développement d’une économie de marché. Lefonctionnement des marchés se rapproche du modèle théorique : la prédominance des PME respecte - relativement bien sûr - les hypothèses d’atomicité et de libre entrée sur le marché et assure tout à la fois une réelle concurrence par les prix et une soumission aux lois de l’offre et de la demande. Les entreprises sont souvent price takers. Le marché du travail obéit largement aux exigences doctrinales :flexibilité des salaires, mobilité de la force de travail. Enfin, l’Etat sans être absolument minimal demeure largement en retrait du champ économique et n’assume pas la régulation du système. Progressivement, la situation change au cours de la deuxième moitié du siècle. L’avènement de grandes firmes dans nombre de secteurs d’activités, et en particulier aux Etats-Unis et en Allemagne, modifieprofondément le profil des marchés et le régime concurrentiel. La concurrence imparfaite, caractérisée par le non-respect flagrant des hypothèses d’atomicité et de libre entrée, s’affirme de fait comme une réalité nouvelles des rapports intercapitalistes. Les trusts tendent à être price makers. Les ententes et les cartels atténuent la concurrence par les prix. La mobilité du capitale st de plus enplus prise en défaut.
Parallèlement, les relations entre employeurs et salariés connaissent des changements substantiels sous l’effet conjuré de forces réformatrices et de l’affirmation du mouvement ouvrier. Les progrès de la législation du travail restreignent les marges de manoeuvres des employeurs. La légalisation progressive de la grève, la reconnaissance du fait syndicale et la fondation degrandes confédérations favorisent le développement des luttes sociales tout en alimentant les débats sur la question sociale. La détermination des salaires ne dépend plus uniquement de la confrontation de l’offre et de la demande de travail.
En matière économique, les Etats restent fort peu interventionnistes. Cependant, le développement de fonctions sociétales comme l’enseignement et la défensenationale, constituent des investissements indirects pouvant jouer un rôle de stabilisateur conjoncturel. Par ailleurs, l’ébauche de systèmes d’assurance sociale représente une première étape dans la constitution de la socialisation des risques.

Avantages comparatifs

Les avantages comparatifs construits restent des avantages comparatifs : Les nouvelles théories du commerce internationalvon tenter d’endogénéiser ces avantages comparatifs. Elles vont donc montrer que les Etats sont incités à mener des politiques commerciales stratégiques, càd des mesures mises en oeuvre pour développer des activités jugées stratégiques (aéronautique, électronique…). Les nations peuvent se construire des avantages comparatifs. On se retrouve bien dans la logique smithienne, dépassant les...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Capitalisme
  • Capitalisme
  • Capitalisme
  • Le capitalisme
  • capitalisme
  • Capitalisme
  • Capitalisme
  • Capitalisme

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !