Carnet de naufrage

251 mots 2 pages
Ludovic Lavallée Gr :06
Selon vous, les autorités internationales ont-elles fermé les yeux sur les événements de 1994 ?
Selon moi, je trouve qu’il y a eu une mauvaise organisation majeure du côté des autorités internationales. En effet, l’ONU avait comme mission de maintenir la paix, mais ceux-ci avait peu de moyen et était mal organisé pour accomplir cette mission. Premièrement, il manquait énormément de casques bleus pour aider le pays rwandais en entier. Ensuite, puisque ceux-ci avait comme mandat de maintenir la paix et non de faire la guerre, il devait protéger les Tutsis mais en n’ayant pas le droit d’utiliser les armes. Il ne correspondait donc pas à un sérieux danger face aux Hutus qui n’avaient peur de rien. Alors, ils auraient donc dû demander du renfort militaire des autres pays et auraient dû adopter une notre méthode afin de mieux protéger le peuple Hutus. Peut-être que cette guerre civile n’aurait pas eu une aussi grosse ampleur.
Selon vous, est-il vrai de qualifier les événements de 1994, au Rwanda, de génocide?
Selon moi, le conflit identitaire du Rwanda fut effectivement un événement qualifié de génocide. Un génocide se définie par l’acte de détruire un groupe national, ethnique, racial ou religieux. C’est exactement ce qui s’est passé en 1994, alors que les Hutus avaient l’intention de détruire complètement l’ethnie Tutsis. De plus, cette guerre civile a été estimée à près de 800000 personnes

en relation

  • Carnets de naufrage
    611 mots | 3 pages
  • Carnets de naufrage
    697 mots | 3 pages
  • carnet de naufrage
    637 mots | 3 pages
  • Carnets naufrage
    354 mots | 2 pages
  • Carnet de naufrage
    752 mots | 4 pages
  • carnet de naufrage
    523 mots | 3 pages
  • Carnets de naufrage
    890 mots | 4 pages
  • Carnets de naufrage
    324 mots | 2 pages
  • Carnet de naufrage
    443 mots | 2 pages
  • Carnets de naufrage
    531 mots | 3 pages