Carte

945 mots 4 pages
L’eau au Moyen Orient
L’eau est, et a toujours été, une des principales sources de conflit entre les pays du Moyen Orient. Limitées et inégalement réparties, les ressources en eau sont principalement consacrées à l’agriculture, délaissant ainsi la population qui se voit obligée de se rationner pour pouvoir faire face à la pénurie. L’eau est non seulement une source vitale pour le Moyen Orient, mais aussi un objet de convoitise car le contrôle d’une ressource en eau symbolise une supériorité incontestée sur les autres pays.
I – Pourquoi l’eau est-elle vitale pour cette région ?
Le Moyen Orient est une région aride, en raison de sa position géographique, où il ne pleut que rarement et seulement lors des moussons (environ 150mm par an). L’eau y est rare et par conséquent, précieuse. Posséder des ressources en eau revient à posséder un avantage sur les régions voisines. Elle devient alors une source de conflit pour les pays composant le Moyen Orient. L’augmentation de la population ne fait qu’aggraver les choses, les besoins en eau du territoire augmentant avec elle. Pour faire face à la pénurie, les habitants sont obligés de se rationner car l’eau est utilisée avant tout pour l’agriculture, comme c’est le cas en Jordanie.
Ainsi un problème se pose : Comment faire face à la pénurie d’eau quand les besoins en eau de la population augmentent avec son accroissement et que cette ressource se fait de plus en plus rare et chère ?

II – Quelles solutions ?
Bien que l’eau soit une ressource naturelle, la technologie moderne à permit le développement d’une technique consistant à dessaler de l’eau de mer dans le but de la transformer en eau douce, donc potable. C’est pourquoi de nombreux pays comme l’Arabie Saoudite investissent dans de gigantesques aménagements comme les usines de dessalement de l’eau de mer. Malheureusement, c’est un investissement onéreux et peu rentable. En effet, les volumes d’eau produits sont trop faibles par rapport aux quantités d’énergie

en relation

  • Carte son
    434 mots | 2 pages
  • Carte
    4105 mots | 17 pages
  • Carte
    536 mots | 3 pages
  • Carte
    864 mots | 4 pages
  • Carte D&D
    651 mots | 3 pages
  • carte
    12540 mots | 51 pages
  • Carte
    793 mots | 4 pages
  • Carte
    349 mots | 2 pages
  • Carte
    619 mots | 3 pages
  • La carte
    432 mots | 2 pages