CAS CLINIQUE DE PR AALOUANE

1434 mots 6 pages
CAS CLINIQUE DE PR AALOUANE




Patient âgé de 40 ans, sans profession, amené aux urgences pour des idéations suicidaires. Il présente un ralentissement psychomoteur profond. Il est convaincu qu’il a un cancer, et que sa maladie est incurable.
ATCD : Deux TS, notion de dépendance/abus d’alcool.
Le risque suicidaire est il élevé ?





Patient âgé de 45 ans, amené par sa famille pour un trouble dépressif sans idéations suicidaires.
Le médecin lui a prescrit Paroxétine 20 mg, 1 cp/J
Après 10 jours de traitement, aucune amélioration n’est constatée



Quelle attitude doit adopter le médecin ?
 Augmenter la dose de la Paroxetine
 Changer la famille de l’antidépresseur
 Associer deux AD de famille différente
 Autres



Après 6 semaines de traitement, le médecin n’a pas constaté une amélioration des symptômes de la dépression, quelle attitude doit adapter le médecin ?
 Augmenter la dose de la Paroxetine
 Changer la famille de l’antidépresseur
 Associer deux AD de famille différente
 Autres




Avec le 2 antidépresseur ISRSNa, le trouble dépressif ne s’est pas amélioré
Quelle attitude adoptez-vous ?



Patiente âgée de 48 ans, sans ATCD psychiatriques, amené sur RP pour un état d’agitation psychomotrice. Depuis 2 semaines, il est devenu insomniaque, logorrhéique, instable, dépenses exagérées
L’examen : Patiente excitée, humeur joviale, Cours de pensée accéléré, Propos de grandeur « Je suis un président d’état, je parle toutes les langues ». L’examen somatique trouve Une dysarthrie.
Quel est votre dg ?












e

Madame âgée de 35 ans, hospitalisée plusieurs fois en psychiatrie. A
 L’âge de 29 ans, pour un épisode dépressif, rapidement régressif.
 A l’âge de 31 ans, pour un état d’exaltation euphorique de l’humeur avec logorrhée et tachypsychie.
 Enfin, à l’âge de 33 ans, a la suite d’une TS par défenestration en retour d’un pèlerinage
Personne très croyante, déclare qu’elle est damnée, et se trouvait en enfer, subissait le châtiment

en relation