Cas De Beers

Pages: 20 (4844 mots) Publié le: 24 septembre 2014
81 avenue de la République
75543 PARIS Cedex 11
Tél: 01 49 23 57 24
Fax : 01 49 23 57 41
E-mail : ccmp@ccip.fr
Internet : www.ccmp.fr

DE BEERS :
les monopoles ne sont pas éternels

G1594

Par Frédéric FRERY
ESCP-EAP European School of Management

Intégration CCMP : 2008

DE BEERS :
Les monopoles ne sont pas éternels

© CCMP 2008
Auteur : Frédéric Fréry
Etablissementcréateur : ESCP-EAP European School of Management

SOMMAIRE

I.

Qu’est-ce qu’un diamant ? ............................................................................ 3

II. L’histoire de l’industrie du diamant se confond avec celle de De Beers ........ 4

III. Une industrie en profond bouleversement .................................................... 6

IV. La réaction de De Beers................................................................................ 7

V. Questions ................................................................................................... 10

VI. Annexe : la filière du diamant en 2003, en volume et en valeur ................. 11

© CCMP – 2008 – DE BEERS : les monopoles ne sont pas éternels – Frédéric FRERY – ESCP EAP

Licenced'utilisation accordée à : Groupe ESC DIJON

2

En 2008, Londres ne sera plus le centre mondial du diamant. Après y avoir réalisé pendant des
décennies le tri de la quasi totalité des diamants extraits dans le monde, le groupe De Beers a en
effet décidé de transférer son centre à Gaborone, capitale du Botswana. Le repli du groupe sur ses
bases africaines n’est qu’un épisode de plus dans lesbouleversements subis par le secteur depuis
une dizaine d’années. À commencer par la perte du monopole de cette société légendaire,
contrôlée par la famille sud-africaine Oppenheimer : elle trie moins de la moitié des diamants bruts
de la planète contre 80 %, il y a quinze ans. Le secteur entier en a été révolutionné, de la
production de bruts (13 milliards de dollars en 2006) à la vente de bijoux(68,5 milliards). « Hier
opaque et monopolistique, cette industrie est devenue comme les autres, relativement
transparente et concurrentielle, régulée non plus par le contrôle de l’offre mais par la demande »,
souligne Chaim Even-Zohar, l’un des gourous du secteur, fondateur du consultant israélien Tacy
Ltd.
(Extrait de Enjeux les Echos, octobre 20071).

I.

Qu’est-ce qu’un diamant ?

Lediamant est un minéral composé de carbone. C’est le plus dur de tous les matériaux naturels2,
mais aussi le plus cher de tous les minéraux (environ 1 000 fois plus que l’or). Les diamants sont
apparus il y a des millions d’années à l’intérieur de volcans. Ils proviennent de deux sources
différentes : la première, le « tuyau de kimberlite », est une colonne verticale de roche issue de
profondsréservoirs de magma. Les mines de kimberlite ont une empreinte géologique réduite à la
surface et demandent de larges investissements de capitaux et d’expertise. Ce type de mines se
trouve habituellement au sud de l’Afrique. On retient généralement que les gisements exploitables
présentent une concentration de plus de 30 carats de diamant par 100 tonnes de roche (1 carat =
0,2 grammes).
Laseconde source, les gisements alluvionnaires où l’érosion sur une période de millions d’années a
répandu les diamants au fond des rivières et dans les zones inondables, se situe le plus souvent en
Afrique centrale ou en Afrique de l’Ouest. Contrairement aux kimberlites, ces gisements offrent très
peu d’intérêt aux exploitants industriels, car les diamants sont disséminés et difficiles à extraire defaçon profitable. Jusqu’à 15 % de la production de diamants bruts mondiale provient ainsi
d’exploitations artisanales non régulées. Les exploitants exercent souvent sans permis. Les
transactions se font pour la plupart en liquide par l’intermédiaire d’agents non contrôlés et sont
souvent l’occasion de divers délits comme le blanchiment d’argent. De plus, les gouvernements ne
perçoivent...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Étude de cas de beers
  • Etude de cas de beers
  • De beers
  • De beers
  • De beers
  • Beers
  • De beers
  • Swot de beers

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !