cas de management Patagonia

884 mots 4 pages
Analyse de la situation d’entreprise
1. Un domaine d’activité stratégique est un élément de l’entreprise qui constitue, après segmentation stratégique, une entité homogène composée de produits et de services pouvant faire l’objet d’un diagnostic et de la définition d’une stratégie adaptée.
Le DAS sur lequel Patagonia exerce son activité est la conception, la production et la vente d’équipement (chaussures, vêtements) de sports d’extérieur (outdoor).

2. La finalité de l’entreprise correspond à son objet ou à la mission qu’elle s’est fixée. Pour Peter Drucker, la finalité de l’entreprise est la satisfaction du client. La finalité de l’entreprise Patagonia est de satisfaire ses clients, tout en faisant du profit et en protégeant l’environnement.
La notion de profit est certes présente, car l’entreprise doit être performante, mais ce n’est pas l’objectif premier de l’entreprise qui, par exemple, octroie des prêts à ses revendeurs ne pouvant plus emprunter auprès des banques.
On peut caractériser la finalité de l’entreprise sous différentes dimensions :
-- financière : faire du profit ;
-- économique : assurer la pérennité de l’entreprise et satisfaire les clients ;
-- sociale : créer des emplois, des conditions de travail favorables pour les salariés, de bonnes relations avec les revendeurs... ;
-- environnementale : verser 1 % du CA à des associations, utiliser des matières premières biologiques ou respectueuses de l’environnement...

3. Yvon Chouinard est un entrepreneur au sens de Schumpeter car il innove régulièrement comme avec son matériel de varappe qui est non seulement une innovation de produits, mais aussi de matières premières (l’aluminium), ou avec ses vêtements faits de nouveaux tissus (Synchilla, Capilene...) et de textiles bio ou conçus avec des fibres respectueuses de l’environnement. Il semble également aimer le risque. Cependant, Yvon Chouinard n’est pas à la recherche du profit maximal.

4. La logique entrepreneuriale est une logique

en relation

  • Artes
    841 mots | 4 pages
  • La logique entrepreneuriale
    574 mots | 3 pages
  • La logique entrepreneuriale
    970 mots | 4 pages
  • Les acteurs du management
    5640 mots | 23 pages
  • Cas baltard
    14748 mots | 59 pages
  • La logique entrepreunariale
    454 mots | 2 pages
  • Management
    3464 mots | 14 pages
  • Étude de cas management
    314 mots | 2 pages
  • La logique entrepreneuriale
    491 mots | 2 pages
  • Cours de management des entreprises
    869 mots | 4 pages