Cas pratique commerce international

1584 mots 7 pages
COMMERCE INTERNATIONAL

FIRME KEYSIV

F K

I E

R Y

M S

E I

V

Table des matières

I- ANALYSE STRATEGIQUE DE KEYSIV

1) Stratégie de départ

2) Analyse S.W.O.T

3) Marges et Parts de marché suivant les périodes

4) Stratégie finale

II- TECHNIQUES UTILISEES

1) Choix des Incoterms

2) Choix des moyens des paiements

3) Trésorerie

I- ANALYSE STRATEGIQUE DE KEYSIV

1) Stratégie de départ

Pour l’étude de ce cas nous avons choisi de nous positionner sur le marché de la Norvège. Notre choix s’est basé sur plusieurs critères.

En premier lieu, la France et la Norvège ont peu de différences culturelles, en effet, tous deux membres de l’Union Européenne, les divergences culturelles sont faibles. De plus, il n’y a pas de douanes ce qui rend les livraisons de produits plus faciles et moins chères.

La publicité a un faible coût de 10%, la communication rendant le produit plus attractif, c’est un coût financier à ne pas négliger. Le taux de risque de transport et le taux de risque politiques sont faibles, ce dernier s’élève à 4%.
La demande en Norvège est variable mais néanmoins toujours élevée.
L’incoterm correspondant est l’incoterm DDP, tous les risques sont pris en charge par le fournisseur.

Le fournisseur choisi est la Grande Bretagne car les délais de livraison sont de 30 jours, ce qui est moitié moins que le Japon et les USA. La quantité maximum est de 70, qui est une fois de plus supérieure aux autres fournisseurs. La Grande Bretagne a un niveau de technologie moderne ce qui est important pour la Norvège qui a un niveau moyen.
Comme la Norvège, la Grande Bretagne ne possède pas de douanes.

Le choix de la filiale a été principalement basé sur son taux de réussite de 70% avec un taux de risque commercial faible.

2) Analyse S.W.O.T

• Diagnostic externe de KEYSIV :

|OPPORTUNITEES

en relation