Cas renault

1600 mots 7 pages
INTRODUCTION

La société Renault a été fondée en 1899 par les trois frères RENAULT. Quelques années après sa création (1903) la société crée les premières filiales à l’étranger dans le but de développer son réseau commercial (Angleterre, Belgique, Italie, Allemagne, Espagne et aux Etats Unis).
Nationalisé à la sortie de la seconde guerre mondiale, le groupe Renault est spécialisé dans la conception, le développement, la fabrication et la commercialisation de véhicules particuliers et professionnels à l’échelle mondiale. Et compte plus de 350 sites industriels et commerciaux dans 36 pays vend ses véhicules dans 118 pays et 34 % des ventes du groupe sont réalisées hors d’Europe (année 2009). Renault a vendu 2 403 975 véhicules dans le monde en 2002.
Cependant, le groupe Renault malgré ses qualités et ces différentes stratégies appliquées tout au long de son histoire a connu des difficultés dans sa politique de pénétration de certains marchés comme celui de l’Amérique dû certainement par une internationalisation précoce. De ce fait, la décision stratégique de s’implanter pour cette marque sur le Marché latino-américain, plus précisément au Brésil, ne serait –elle pas vouée à un échec ? Vu que ses expériences à l’international se sont traduites le plus souvent par des échecs que par des succès.
Ainsi pour étudier cette question centrale nous allons dans un premier temps définir la problématique de Renault ensuite décliner la politique stratégique de Renault au Brésil (forces et faiblesses) et enfin dégager les perspectives de l’internationalisation de Renault en Amérique Latine.

A. Problématique de Renault à l’étranger Le marché occidental étant saturé, Renault tout comme les autres constructeurs automobiles, doit trouver de nouveaux marchés et s’internationaliser. Cette internationalisation de Renault se manifeste par une délocalisation afin de réduire les coûts, par une adaptation de ses produits à ces nouveaux marchés (en terme de prix mais aussi

en relation

  • cas renault
    2853 mots | 12 pages
  • Cas renault
    1839 mots | 8 pages
  • Le cas renault
    284 mots | 2 pages
  • Cas renault
    1561 mots | 7 pages
  • CAS RENAULT
    364 mots | 2 pages
  • Cas Renault
    639 mots | 3 pages
  • Etude de cas renault sa
    1480 mots | 6 pages
  • Cas renault nissan
    7042 mots | 29 pages
  • Etude de cas Renault
    946 mots | 4 pages
  • Renault etude de cas
    793 mots | 4 pages