Cas Un si petit changement

4684 mots 19 pages
Un si petit changement:
Modèle – Manifestation de la résistance:

INDIVIDUELLE
Passage
ACTIVE
Récrimination et contestation
-Certaines protestent («d’autres de manière très directe»)

PASSIVE
Oubli de nouvelles responsabilités
-«Oublier» de faire le code 12

- Certaine autres procédures sont aussi «oubliées»

Retour aux anciennes méthodes
-«Plusieurs préposées n’ont pas changé leur habitudes (aller chercher le chariot dans leur ancienne section»

Absentéisme
-S’absentent à tour de rôle

-Prennent des pauses prolongées

Protestation
-«Continent de protester de manière subtile»

COLLECTIVE
Passage
ACTIVE
-
-

PASSIVE
-Rumeurs
-«J’imagine qu’on va être obligées de travailler encore plus rapidement…je sens qu’on va se faire reprocher le temps qu’on prend pour nettoyer une chambre…»

-Blocage d’information ⁄ Ralentissement du travail
-Le fait de ne pas faire ledit «code 12» permet de bloquer l’information qui parvient à la réception et donc ralentir de le processus de réservation des chambres aux clients.

INDIVIDUELLES
-Le destinataire à l’impression de perdre des choses avec l’arrivée du changement
Il s’agit d’un groupe de femmes qui sont très territoriales (font leur chambre depuis 15 ans) et donc ne veulent pas perdre de leurs acquis (ex : chariot…)
COLLECTIVES
-Le changement bouscule les normes sociales du groupe
Valeurs : traditionnaliste, routinier donc le changement bouscule l’ensemble du groupe
CULTURELLES
-La culture du groupe de destinataire est peu propice aux changements
Le passé de l’entreprise a fait en sorte de cantonner les préposées dans leur zone de confort pendant trop longtemps – et donc une culture de l’inertie est instaurée
POLITIQUES
-Les enjeux du pouvoir sont présents
-Territoriale : attribution des chambres (15 ans) *leur appartient p.2 + chariot
LIÉES À LA QUALITÉ DE MEO
-Le changement est mal implanté
-Peu d’implication + consultation des destinataires
-Aucune écoute active (préoccupations)
-Peu d’adaptabilité du plan (rigide)

en relation

  • Élasticité
    810 mots | 4 pages
  • Comment analyser une étude de cas
    12306 mots | 50 pages
  • Le changement de nom
    1193 mots | 5 pages
  • Rachat
    9141 mots | 37 pages
  • La conduite du changement
    2302 mots | 10 pages
  • Le contrat 15 min ibis
    1846 mots | 8 pages
  • Memoire cellulaire
    7925 mots | 32 pages
  • Travail
    31388 mots | 126 pages
  • Pratique sociale
    7709 mots | 31 pages
  • Rapports
    6479 mots | 26 pages