Causerie charles baudelaire

Pages: 22 (5391 mots) Publié le: 29 avril 2013
COMMENTAIRE LITTERAIRE REDIGE du professeur

CAUSERIE
Introduction
[premier alinéa : ouverture, il s'agit de présenter le contexte culturel et historique de l'œuvre – le spleen des auteurs romantiques, par exemple -]

Le poète romantique Charles Baudelaire (1821-1867) passe pour l'un des plus grands artistes du sonnet, lui qui ne pratiquait pas particulièrement le culte des règlestraditionnelles ou de la rigueur formaliste. Dans ce poème, extrait du recueil intitulé « Les Fleurs du Mal » (publié en 1857), Charles Baudelaire se montre un brillant causeur extraverti : il exprime la violence pasionnée de ses sentiments avec un lyrisme plutôt baroque, noyé dans une profusion de métaphores, forces élémentaires de ce bouillonnement de sensations. Le poète cède volontiers à l'onirisme,une manière habituelle pour lui de résister à l'amertume, à la désillusion en composant avec les zones grises de la réalité où se côtoient la force et la vitalité de l'amour et en même temps les faiblesses de sa personnalité.

[deuxième alinéa : préciser le contenu, dégager le thème dominant du poème]

Le poème est un sonnet d'une facture classique, qui se présente sous la forme d'un dialogueplutôt étrange, une causerie. Le titre du poème laisse entendre le sens d'une conversation familière, généralement longue (alors que le sonnet est une forme brève !), entre plusieurs personnes (une seule personne fait entendre ici sa voix !), à l'heure des effusions sentimentales sous l'abat-jour de l'intimité (l'amabilité dans ces vers n'est pas toujours ouverte à deux battants !). Cette causerie,qui est sensée contenter l'art de plaire ou de flatter, laisse en javelle bien des souffrances. Mais elle rend compte aussi de la fascination que suscite l'amour : c'est une élégie, renouant avec le mythe d'Orphée et d'Eurydice, un hymne sensuel à la beauté, mais lourd de sous-entendus.

[troisième alinéa : énoncer très clairement le plan, dans ses grandes lignes]

Dans un premier temps, nousmontrerons que ce dialogue met en scène un poète amoureux et transi, qui est déchiré entre des sentiments assez contradictoires : l'enthousiasme et la jubilation triste, la souffrance intense et presque intolérable qu'apporte l'amour. Puis nous évoquerons les tortures que s'inflige la conscience de l'auteur, avatars du spleen romantique pour dire que cette élégie amoureuse est aussi une épopéehéroïque.
I. UN DIALOGUE ETRANGE ET MYSTERIEUX
[premier alinéa de la partie I : un dialogue entre le poète et sa bien-aimée, une prosopopée aux accents lyriques et pathétiques]
Ce dialogue, étrange et mystérieux, angoissant pour tout dire, épouse la forme du sonnet. Cette causerie surprend par sa brièveté, par ses fulgurances d'images et de rytmes, et ses conflagrations syntaxiques.
Le poème estun sonnet, à forme fixe, qui comprend quatorze vers répartis en quatre blocs typographiques : deux quatrains (hétérophones parallèles) à rimes alternées ou croisées formant un huitain, et deux tercets formant le sizain. Le principe fondamental du sonnet repose sur ce passage du huitain à une strophe plus courte (tradition qui remonte au XIIIème siècle) respectant une alternance des rimesmasculines et féminines propre aux schémas à l'italienne (poètes de la Pléiade comme Ronsard, Du Bellay, ou Clément Marot). Le sonetto italien désignait une sorte de chanson (mot dérivé de son), en ancien français, il s'agissait toujours d'une chanson d'amour. Dans les « Fleurs du Mal », Baudelaire a toujours cherché à varier le schéma classique du sonnet : il n'a jamais écrit plus de cinq sonnets selon lemême type, même si les rimes croisées du premier quatrain appellent systématiquement la même disposition dans le second. L'échange de propos suppose la co-présence d'un locuteur et d'un interlocuteur...Or, le lecteur a l'impression d'avoir affaire dans ces vers à des interlocuteurs multiples et plutôt indécis. Il se doute que l'allocution laisse entendre la voix du poète lui-même (« mon sein...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Charles baudelaire
  • Charles baudelaire
  • charles baudelaire
  • Charles Baudelaire
  • Charles baudelaire
  • Charles baudelaire
  • Charles baudelaires
  • Charles baudelaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !