Cedh, 4 décembre 2008

1081 mots 5 pages
CEDH, 4 décembre 2008, n° 27058/05, Drogu c/ France (extraits)

61. La Cour rappelle que si la liberté de religion relève d’abord du for intérieur, elle implique également celle de manifester sa religion individuellement et en privé, ou de manière collective, en public et dans le cercle de ceux dont on partage la foi. L’article 9 énumère les diverses formes que peut prendre la manifestation d’une religion ou conviction, à savoir le culte, l’enseignement, les pratiques et l’accomplissement des rites. Il ne protège toutefois pas n’importe quel acte motivé ou inspiré par une religion ou conviction et ne garantit pas toujours le droit de se comporter d’une manière dictée par une conviction religieuse.

62. La Cour constate ensuite que dans une société démocratique, où plusieurs religions coexistent au sein d’une même population, il peut se révéler nécessaire d’assortir cette liberté de limitations propres à concilier les intérêts des divers groupes et à assurer le respect des convictions de chacun (…)

63. Lorsque se trouvent en jeu des questions sur les rapports entre l’Etat et les religions, sur lesquelles de profondes divergences peuvent raisonnablement exister dans une société démocratique, il y a lieu d’accorder une importance particulière au rôle du décideur national. Tel est notamment le cas lorsqu’il s’agit de la réglementation du port de symboles religieux dans les établissements d’enseignement, où, en Europe, les approches sur cette question sont diverses. La réglementation en la matière peut par conséquent varier d’un pays à l’autre en fonction des traditions nationales et des exigences imposées par la protection des droits et libertés d’autrui et le maintien de l’ordre public.

64. La Cour rappelle aussi que l’Etat peut limiter la liberté de manifester une religion, par exemple le port du foulard islamique, si l’usage de cette liberté nuit à l’objectif visé de protection des droits et libertés d’autrui, de l’ordre et de la sécurité publique.

en relation

  • Droit au procès équitable
    8731 mots | 35 pages
  • droit des personnes plan biblio
    2609 mots | 11 pages
  • Arret duvigneres
    52418 mots | 210 pages
  • Modulation des sanctions fiscales par le juge: solution françaises conformes au droit européen ?
    5989 mots | 24 pages
  • Commentaire d'arrêt cassation criminelle du 15 décembre 2010
    2698 mots | 11 pages
  • Libertés publiques et droits fondamentaux
    1764 mots | 8 pages
  • Visite et saisie
    8983 mots | 36 pages
  • Cass
    1799 mots | 8 pages
  • Harmonisation du droit pénal et de la procédure pénale: le rapprochement des infractions terroristes entre liberté et sécurité
    4345 mots | 18 pages
  • Processus d'adhésion de monaco au conseil de l'europe
    3483 mots | 14 pages