Cfdt

3927 mots 16 pages
A partir de la Libération, la Confédération française des travailleurs chrétiens (CFTC) est traversée par d'importantes tensions internes. La tendance "Reconstruction" souhaite en particulier que la CFTC se laïcise. D'abord minoritaires, ses idées favorables à l’évolution progressent peu à peu : en 1959, un rapport sur la planification démocratique est adopté en congrès, et en 1961 l'un de ses animateurs, Eugène Descamps, est élu secrétaire général de la CFTC. Il prépare alors la déconfessionnalisation. Ainsi, les partisans de l’évolution l’emportent lors du congrès extraordinaire qui se réunit, les 6 et 7 novembre 1964, au palais des sports. Par 70 % des voix, le sigle CFTC est abandonné pour le sigle CFDT (Confédération française démocratique du travail); et surtout, le préambule et l’article 1er des statuts se trouvent modifiés, la référence à la religion chrétienne disparaissant au profit d’une référence beaucoup plus large aux différentes formes d’humanisme, dont « l’humanisme chrétien ».Selon Eugène Descamps, la laïcisation de la CFTC permet de faire un grand syndicalisme démocratique où tous les hommes qui ont une conception d’un syndicalisme libre, indépendant des partis et des religions, pouvaient se regrouper. Une minorité s'oppose cependant à la déconfessionnalisation et décide, dès le 7 novembre 1964, de maintenir la CFTC. Environ 10% des adhérents choisissent cette voie, dont les trois-quarts de la Fédération des mineurs. Dirigée par Eugène Descamps jusqu'en 1971, la CFDT pratique un syndicalisme très différent de celui de la CFTC. Elle se rapproche de la CGT, avec laquelle elle signe un pacte d'unité d'action le 10 janvier 1966. D’où l’importance de se poser la question à savoir quels sont les événements qui ont marqué l’avènement de la CFDT ? Aussi, quelle est l’influence de la CFDT sur la vie sociale et économique ? L’argumentaire sera articulé autour de deux axes principaux à savoir : de la naissance de la CFTC à la création de la CFDT d’une part

en relation

  • Historique de la cfdt
    336 mots | 2 pages
  • La cfdt et le dialogue social
    9237 mots | 37 pages
  • Commentaire d'arrêt, conseil d'etat, 27 octobre 2011, cfdt
    1603 mots | 7 pages
  • Société maisonneuve contre syndicat cfdt de la métallurgie du centre et du sud – manche.
    2657 mots | 11 pages
  • Hayaku
    4642 mots | 19 pages
  • Les différents syndicats
    999 mots | 4 pages
  • Clause de concurrence
    402 mots | 2 pages
  • Pénibilité
    394 mots | 2 pages
  • le cageot
    1239 mots | 5 pages
  • Rien
    760 mots | 4 pages