Chants

Pages: 474 (118402 mots) Publié le: 29 juin 2013
Université Paris VII – Denis Diderot

Mémoire de Maîtrise

LAUTREAMONT ET LA SAUVAGERIE DANS

LES CHANTS DE MALDOROR

Mathias Kusnierz Sous la direction de M. Jean Delabroy
Année 2004-2005

2

3

4

AVANT-PROPOS – Choix de l'édition

Pour ce mémoire, j'ai utilisé l'édition parue au Livre de Poche en 2001, préfacée et annotée par Jean-Luc Steinmetz. Mon choix s'est faitentre trois éditions : celle de la Pléiade, établie par Pierre-Olivier Walzer, l'édition Poésie / Gallimard établie par Hubert Juin et celle du Livre de Poche. Hors l'appareil critique, toutes ont un contenu quasi identique : Les Chants de Maldoror dans leur intégralité avec la version initiale du Chant premier publiée à compte d'auteur en 1868 (sous forme de notes dans l'édition Pléiade, comportantles variantes de cette première version ainsi que celles du recueil collectif Parfums de l'âme publié par Evariste Carrance en 1869), les deux fascicules des Poésies ainsi que les sept lettres de la correspondance de Ducasse. L'édition du livre de Poche dispose d'une préface synthétique et complète offrant un vaste panorama des perspectives d'étude du texte et ouvre de nombreuses pistes. A cetitre, elle constitue un outil de travail, une balise dans l'ensemble du discours critique tenu sur Lautréamont plus qu'un essai clos sur lui-même. Elle effectue notamment de nombreux renvois à des ouvrages critiques pour l'examen de telle question spécifique. En outre, elle n'hésite pas à se démarquer de ce même discours critique et s'intéresse plus spécifiquement à la portée métaphysique etontologique du poème, direction dans laquelle j'ai souhaité orienter ce travail. Les notes y sont moins érudites que dans les éditions Poésie / Gallimard et Pléiade mais plus concises, souples et efficaces, et souvent plus pertinentes. Elles établissent des rapports souvent éclairants entre la vie, la correspondance, les sources et le texte de Ducasse. Deux annexes, l'une sur les dédicataires des Poésies(permettant de replacer l'œuvre dans sa réalité biographique), l'autre contenant les maximes originales détournées dans Poésies, II, permettent de se saisir d'un en-deçà du texte précieux dans la mesure où celui-ci n'a de cesse d'absorber toute sorte de matériaux – biographiques, historiques et littéraires – pour les réassembler dans sa forme propre.

5

6

Introduction

A. L'expériencesauvage
La sauvagerie n'apparaît pas dans Les Chants de Maldoror comme un concept formulé ou explicite : les quelques occurrences de l'adjectif sauvage ne servent qu'à désigner des animaux ou des lieux, jamais à caractériser Maldoror. Quant à sauvagerie, le substantif est tout bonnement absent du texte. La sauvagerie est donc un phénomène à éprouver dans le cadre du texte, une expérienceconsubstantielle à l'acte de lecture. Cette expérience est triple : outre celle du lecteur, il y a aussi celle du scripteur Ducasse, elle-même dédoublée dans celle de Lautréamont et de Maldoror. Expérience effectuée dans la lecture, l'écriture, la profération et l'action, la sauvagerie est présente à tous les niveaux du texte, de sa naissance jusqu'à sa réception. C'est par ce dernier biais que je vaisdécrire dans un premier temps l'expérience de la sauvagerie. Le lecteur (a fortiori le lecteur de 1868 qui découvre interdit la première édition du Chant premier) est plongé à son entrée dans Les Chants dans un inconnu littéraire situé en marge du corpus littéraire connu et civilisé, un inconnu sauvage, à la manière d'Ulysse rencontrant la sauvagerie aux frontières du monde grec connu et civilisé1sous les traits du cyclope Polyphème ou des Lestrygons.2 C'est cette expérience sauvage qui détermine d'après Marcelin Pleynet3 la "situation paradoxale" de Lautréamont dans la littérature française : "Sans lui notre culture reste incomplète et comme inachevée, notre littérature apparaît toute entière tournée vers une image nostalgique, un projet de pure répétition. Et cependant il ne peut trouver...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Chant
  • Le chant
  • Chants
  • Chanter
  • Chant
  • Chant
  • un chant
  • Le chant

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !