Charles d'orléans

Pages: 6 (1261 mots) Publié le: 5 juin 2011
Présentation de l’auteur

Charles d'Orléans est né à Paris le 24 novembre 1394. Il est le fils de Louis Ier, duc d'Orléans, et le frère du roi de France Charles VI. Quand son père meurt, tué par Jean sans Terre, duc de Bourgogne, Charles, grâce a sa qualité d'aîné, recueille la plus grande part de l'héritage dont le duché d'Orléans.
En 1415, Charles fait partis de l’armée française poursuivantHenri V dans le nord de la France. En octobre 1415, Charles d'Orléans est fait prisonnier et emmené en Angleterre. Sa libération est conditionnée par le paiement d'une rançon. Il reste vingt-cinq ans en Angleterre, années pendant lesquelles il développe son œuvre. Il sera libérer en novembre 1440 contre la coquette somme de 220 000 écus.
Celui-ci meurt a Amboise en 1465.
Durant sa vie, il nefit pas moins de 131 chansons, 102 ballades, sept complaintes et 400 rondeaux.
Ballades : Ce sont des récits épiques
Complaintes : est une chanson formée de nombreux couplets dont le sujet est souvent sombre voire tragique
Rondeaux : Poèmes de 3 strophes comptant 2 rimes.

Analyse du poème : La retenue d’amours.

Ce poème narratif retrace l’itinéraire du poète depuis sa plus tendre enfancejusqu’à la découverte de l’amour. Et souligne le pouvoir maléfique des femmes.
A partir d’ci, sa sert a rien de l’envoyer a la prof, je dois encore le remanier.^^
J’arrête parce que sa fait 2H20 que je cherche une putain d’analyse pour ce poème et que le seul truc que j’ai trouvé est une analyse d’un prof d’unif. Sur ce….. Peace 

1La présente traduction offre un complément attendu à l’ancientravail de P. Champion, au moment où cette édition de référence est remise en perspective par la parution, chez le même éditeur, du Livre d’Amis. Poésies à la cour de Blois,édition de J.-C. Mühlethaler et V. Minet-Mahy. Les études sur la lyrique en moyen français y trouvent un utile instrument, qui facilitera l’accès à la poésie de Charles d’Orléans pour les chercheurs, les étudiants et un largepublic.
2La traduction d’une œuvre lyrique en moyen français affronte un certain nombre de problèmes, dont Ph. Frieden et V. Minet-Mahy se montrent très conscients. Le premier, dans le cas de Charles d’Orléans, repose sur les choix éditoriaux de l’édition critique de Pierre Champion, dont le premier volume a été publié en 1923. Comme on le sait, l’éditeur a remodelé d’une façon sensible lastructure du recueil ducal, en établissant une séparation générique des pièces lyriques, ballades, chansons, complaintes et caroles. L’un des grands mérites de cette traduction est de proposer au lecteur, dès l’introduction, l’étude de l’organisation originelle du recueil. La démarche est nourrie des avancées les plus récentes de la critique sur ce point (notamment M. J. Arn, The Poet’s Notebook. ThePersonal Manuscript of Charles d’Orléans, Paris, BnF, fr. 25458, Turnhout, Brepols, 2008). L’itinéraire qui va de la Retenue à la Departie y est étudié avec finesse. De plus, on trouve de très intéressants éclairages sur des formes lyriques que les chercheurs délaissent généralement. Les chansons sont étudiées dans leur relation aux rondeaux ; les complaintes et caroles, curieusement rassemblées parP. Champion, sont distinguées et analysées. De riches pistes sont ainsi offertes à de futures études. L’abondante bibliographie est également très utile. L’introduction propose un ensemble remarquable de réflexions et de mises au point, dont on ne peut que conseiller la lecture.
3Le second problème gît dans le geste même de traduction à partir d’un état de la langue qui, pour être désormaiséloigné de la compréhension immédiate du lecteur du 21e siècle, n’en reste pas moins familier. La nature poétique des textes ajoute quelques obstacles épineux : que faut-il traduire ? comment traduire ? L’édition de J.-C. Mühlethaler (Livre de Poche, coll. « Lettres gothiques », 1996) s’interrogeait sur les segments textuels qui nécessitaient la traduction. Cet ouvrage traduit l’ensemble, puisque...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • charle d'orlean biographie
  • Ballades 63 Charles d'Orléans
  • Poeme "le temps a laissé son manteau" de charles d'orléans
  • Charles d'orléans: hiver vous n'êtes qu'un vilain
  • Étude poème, en la forêt d'ennuyeuse tristesse, extrait du recueil ballade, charles d'orléans (1394-1465)
  • Charles
  • Charles
  • charles

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !