Chassignet

254 mots 2 pages
Commentaire Composé Du Sonnet 263 Du Recueil Mépris De La Vie Et Consolation De La Mort
Ramage Nicolas Mardi 23 novembre 2010
1er 2 ES

Commentaire composé : Sonnet 263 du recueil Mépris de la vie et consolation de la mort (1594)

Observations :

Jean-Baptiste Chassignet est un homme né en 1571 à Clairac en Angenais et mort en 1635. Il reçoit une formation humaniste et étudie le droit à l’université de Dole. Il mène par la suite une carrière d’avocat fiscale et de conseiller au baillage de Gray. Néanmoins il était aussi un poète de talent injustement méconnu, attaché à la culture baroque qu’il exprime à la perfection. En effet, dans ses poèmes on entrevoit parfaitement les caractéristiques de ce courant (notion mise en place par Jean Rousset au XXème siècle). C'est-à-dire l’inquiétude concernant la vie et la mort, l’instabilité, la mobilité, la métamorphose ainsi que la prépondérance du décor. En plus de cela, Chassignet est un homme qui aime la poésie complexe ou encore l’antiquité. Dans son gigantesque recueil de poèmes (434 sonnets) Mépris de la vie et consolation de la mort, le 263ème sonnet semble particulièrement intéressant. Effectivement, on peut se demander dans quelle mesure Jean-Baptiste Chassignet nous donne dans ce poème une véritable « définition Baroque » de la vie. Il s’agira tout d’abord de montrer que l’on observe des structures et des phénomènes de récurrence significatifs pour ensuite exalter l’expression de la vie associée à un

en relation

  • Chassignet
    331 mots | 2 pages
  • Chassignet
    1576 mots | 7 pages
  • Chassignet
    623 mots | 3 pages
  • Chassignet
    894 mots | 4 pages
  • Chassignet
    283 mots | 2 pages
  • Chassignet
    911 mots | 4 pages
  • Chassignet
    646 mots | 3 pages
  • Chassignet
    1271 mots | 6 pages
  • Commentaire de chassignet
    485 mots | 2 pages
  • Chassignet
    1532 mots | 7 pages