Chateaubriand

407 mots 2 pages
Même de nos jours, les romans de Chateaubriand occupent encore une grande place dans la société d’aujourd’hui parce que les déchirements de l’âme humaine sont intemporels et universels. Ce roman décrit la vie sentimentale d’Atala et René dans les années 1800 dans une France troublée par les révolutions. Le célèbre Chateaubriand s’aventure dans l’écriture du romantisme ce qui n’a jamais été touché auparavant. Dans les prochaines lignes, vous allez en apprendre d’avantage sur le désir de René à échapper au mal d’ont il est atteint. Premièrement, le jeune homme veut se débarrasser de ses sentiments négatifs par son imagination. Deuxièmement, il se met dans la peau des autres pour se définir en tant que personne.

Dans un premier temps, René se laisse souvent emporter dans ses pensées. Il suivait souvent les oiseaux de passages qui volaient au-dessus de sa tête pour s’imaginer jusqu’où il pouvait aller. Le jeune homme aurait aimé s’évader comme ceux-ci et voyager à travers le monde pour avoir réponses à ses questions. Comme l’extrait suivant le démontre : « Je me figurais les bords ignorés, les climats lointains où ils se rendent ; j’aurais voulu être sur leurs ailes ». De cette façon, il aurait pu échapper à sa solitude et à son état constant de mélancolie.

Dans un deuxième temps, le héro principal du roman vit dans l’incertitude. Il tente de se trouver une identité et une raison. Comme on peut le lire dans un des extraits du livre : « Tantôt j’aurais voulu être un de ces guerriers errant au milieu des vents, des nuages et des fantômes; tantôt j’enviais jusqu’au sort du pâtre que je voyais réchauffer ses mains à l’humble feu de broussailles qu’il avait allumé au coin d’un bois». Il a développé une certaine anxiété et il veut se trouver une identité pour échapper au mal dont il est atteint.

En conclusion, vous avez pu constater que René a tenté de trouver quelques moyens pour essayer de s’évader de son mal. Comme par exemple, il amoindrit sa

en relation

  • Chateaubriand
    1299 mots | 6 pages
  • Chateaubriand
    1307 mots | 6 pages
  • Chateaubriand
    337 mots | 2 pages
  • Chateaubriand
    839 mots | 4 pages
  • chateaubriand
    606 mots | 3 pages
  • Chateaubriand
    448 mots | 2 pages
  • Chateaubriand
    469 mots | 2 pages
  • Chateaubriand
    1350 mots | 6 pages
  • Chateaubriand
    526 mots | 3 pages
  • Chateaubriand
    2915 mots | 12 pages