Chine

340 mots 2 pages
« Absurde, illégale et invalide » C’est de ces termes que la Chine a qualifié la gestion japonaise de la récente collision en mer de Chine orientale le 8 septembre dernier entre un bateau de pêche chinois et deux patrouilleurs nippons. Les gardes côtes japonais ont en effet arrêté Zhan Qixiong le capitaine chinois et l’ont présenté devant les procureurs locaux, provoquant l’ire de Pékin. L’accrochage qui a eu lieu au large de l’île de Kuba dans l’atoll de Diaoyu (revendiqué par la Chine, le Japon et Taïwan), n’est qu’un incident parmi la demi-douzaine que compte déjà l’année 2010. Ce regain de tension entre les deux puissances asiatiques survient après un certain apaisement au lendemain du boycott par le premier ministre japonais Naoto Kan, de la visite annuelle controversée au sanctuaire de Yasukuni, où sont honorés plusieurs criminels de guerre. A l’occasion de la célébration du 65ème anniversaire de la capitulation du Japon mettant fin à la seconde guerre mondiale, Naoto Kan avait aussi pour la première fois prononcé des excuses pour les exactions commises par l’armée nippone dans la région. De quoi pacifier des relations tendues. Mais La Chine compte bien exercer sa « souveraineté incontestée » dans sa zone économique exclusive (ZEE) de deux cent milles nautiques, telle que définie par la convention de Montego bay en 1982. Et les îles Diaoyu, (Senkaku en japonais) tout comme l’atoll d’Okinotori ainsi que Chunxiao (Shirakaba), demeurent au centre d’une âpre polémique entre les deux pays. Au delà de leur importance stratégique, cette nébuleuse d’îles et d’îlots, en réalité le plus souvent de simples rochers inhabités et périodiquement recouverts par les flots, est en effet située sur sous-sol particulièrement riche en hydrocarbures. D’ailleurs la Chine, comme le Japon, procèdent déjà l’un comme l’autre, à des explorations des nappes gazeuses offshore à la limite contestée de leurs deux ZEE. Une manne miraculeuse à laquelle, ni Tokyo ni Pékin ne sont

en relation

  • La chine
    1076 mots | 5 pages
  • La chine
    2197 mots | 9 pages
  • Chine
    2108 mots | 9 pages
  • La Chine
    4283 mots | 18 pages
  • La chine
    10921 mots | 44 pages
  • Chine
    3871 mots | 16 pages
  • Chine
    1177 mots | 5 pages
  • La chine
    1186 mots | 5 pages
  • Chine
    2310 mots | 10 pages
  • La Chine
    714 mots | 3 pages