Choix d'une stratégie de fidélisation pour une entréprise d'assurance mutuelle: cas mugef-ci

28100 mots 113 pages
C’est le 29 novembre 1989 que naît la MUGEF-CI en un organisme de droit privé régi par la loi du 1er avril 1898, relative aux sociétés de secours mutuels. Elle a pour mission de contribuer à l’amélioration des conditions de vie de ses membres et leur famille, au moyen d’un système d’entraide et de solidarité, tendant à réparer les risques sociaux. Parlant de risques sociaux, la MUGEF-CI gère à ce jour trois portefeuilles qui sont ; le régime de base qui se définit par 3% du salaire de base supporté par l’adhérent et qui lui permet de s’acheter des produits pharmaceutiques auprès des officines conventionnées, le second est le régime complémentaire dénommé Ivoir’Santé qui se définit par une prime de 15.000FCFA/mois supportée par le client et qui lui permet de faire face aux frais d’hospitalisation, d’accouchement, d’analyse médicale, de consultation dans les centres hospitaliers publics et privés conventionnés. Le troisième est le régime complémentaire dénommé Ivoir’prévoyance, qui nous permet de bénéficier d’une prise en charge allant de 300 000 Fcfa à 500 000 Fcfa de frais funéraires d’un membre de notre famille et d’un capital décès de 2.000.000 Fcfa aux ayant droits. Il est intéressant de noter que l’adhésion aux régimes de base et complémentaire est volontaire et non obligatoire, d’où l’adhérent qui n’est pas satisfait des prestations de services offertes par ces deux régimes peut démissionner ou résilier son contrat. Au regard de ce qui précède et pour ce qui est du régime complémentaire, la MUGEF-CI est dans l’obligation de faire la promotion, d’acquérir et de fidéliser les éventuels souscripteurs. En somme, la MUGEF-CI se doit de mener des actions commerciales dans le but de favoriser une pérennité du régime complémentaire, de faire des mutualistes la raison de son existence en leur offrant des services de qualité qui correspondent à leurs attentes et besoins. Il n’est plus question pour elle d’attendre que le client aille vers elle, mais

en relation