Chomage des jeunes

1090 mots 5 pages
Léon Blum, né le 9 avril 1872 et décédé le 30 mars 1950 fut l'un des dirigeants de la SFIO mais surtout chef du gouvernement. D'orientation socialiste, il entra en politique suite à l'affaire Dreyfus car il a toujours attaché une certaine importance à la solidarité juive. Il fut trois fois chef du gouvernement : tout d'abord en 1936-1937 puis en 1938 et enfin en 1946. Il a été à la tête du gouvernement de Front populaire, coalition de partis de gauche réunissant notamment la SFIO, le parti radical socialiste et le parti communiste. Dans le discours de Luna park le 6 septembre 1936, il revient sur ses premiers mois en tant que chef du gouvernement en se justifiant.
Dans quelle mesure peut-on dire qu'il y a un effort de conciliation de la part de Blum malgré les nombreuses divergences au sein du Front populaire ?
Dans un premier temps, nous verrons que le conflit espagnol est matrice de nombreuses divergences. Par la suite, nous parlerons d'un réel désir de conciliation de la part de Léon Blum.

Le conflit espagnol comme matrice de nombreuses divergences.

Une guerre civile entre nationalistes et républicains.

D'un côté se trouvent les nationalistes, de l'autre les républicains. Le camp nationaliste est composé des conservateurs, des monarchistes et des phalanges nationalistes ( à orientation fasciste). Le camp républicain est composé de militants issus de différentes tendances ( démocrates, anarchistes, communistes, socialistes …). Les nationalistes vont être opposés au Front populaire en février 1936 lors des élections législatives. Le Front populaire en sort vainqueur et dès le lendemain, des complots se forment. Le soulèvement militaire et civil du camp franquiste éclata le 18 juillet 1936, les franquistes ont pour seul objectif de retourner le gouvernement de gauche jusqu'alors en place. Ce fut une guerre très violente, que ce soit pendant les batailles ou lors d'exécutions en dehors des batailles. Elle subit également les premiers bombardements

en relation

  • le chomage des jeunes
    875 mots | 4 pages
  • Le chomage des jeunes
    350 mots | 2 pages
  • Chômage des jeunes
    22443 mots | 90 pages
  • Jeunes et chomage
    1748 mots | 7 pages
  • Le chomage des jeunes
    358 mots | 2 pages
  • Le chomage des jeunes
    334 mots | 2 pages
  • Chomage des jeunes
    3249 mots | 13 pages
  • Le chômage des jeunes
    1937 mots | 8 pages
  • Chomage des jeunes
    4640 mots | 19 pages
  • Le chomage des jeunes
    457 mots | 2 pages