Chp 2 économie tc semestre 4

3105 mots 13 pages
Ch2 – Les théories du commerce international

Pourquoi les pays échangent-ils ? parce que il existe un gain à l’échange.
Pourquoi existe –t-il un gain à l’échange ? parce que les pays sont différents mais….

La théorie du commerce international est basée sur des hypothèses liées à la constitution du monde en plusieurs zones ou pays partenaires à l’échange.

Quatre types d’hypothèses sont distingués.

1/ l’existence de frontières géographiques et politiques impliquant un ensemble de contrôles et de politiques différents.

2/ l’existence de systèmes monétaires différents.

3/ une plus ou moins grande proximité géographique et culturelle entre les pays partenaires.

4/ une mobilité des facteurs de production entre les pays beaucoup moins grande qu’entre les régions d’un même pays.

A – La théorie traditionnelle du commerce international

1 – Les fondateurs de la théorie du commerce international

Adam Smith (1723-1790) et David Ricardo (1772-1823) sont considérés comme les fondateurs de la théorie du commerce international en postulant, selon un bon sens évident, qu’il est toujours plus intéressant d’acheter une marchandise à l’étranger si elle coûte plus cher à fabriquer sur son propre territoire. Les deux auteurs remettent donc en cause la thèse des mercantilistes basés sur la recherche continue d’un excédent commercial (balance commerciale positive).

Dans leurs analyses fondatrices, Smith et Ricardo ne retiennent qu’un seul facteur de production, le travail (L).

La théorie des avantages absolus d’Adam Smith

Tableau n°1 – Les avantages absolus Pays A Pays B
Produit 1 5 hommes 10 hommes
Produit 2 10 hommes 5 hommes

Loi des avantages absolus
Selon Adam Smith, chaque pays est plus efficace que les autres dans la production d'un bien au moins. Le pays en se spécialisant dans la production d'un bien ce qui signifie l'abandon de la production des autres biens, approfondit la division du travail et ainsi la liberté des échanges va

en relation

  • Journal
    84196 mots | 337 pages